Sommet du G77+Chine : engagement total pour les principes de « la Charte d’Alger »

0
165
Sommet du G77+Chine : engagement total pour les principes de "la Charte d'Alger"

Les chefs d’Etat et de gouvernement des pays membres du G77+Chine participant au 3 Sommet du Sud en Ouganda ont réaffirmé leur engagement total pour les principes de « la Charte d’Alger » qui a instauré, il y a 60 ans, les fondements d’intégration, d’unité, de complémentarité, de coopération et de  solidarité entre les pays du Sud.

Le document final a rappelé la première réunion ministérielle du groupe, tenue à Alger en octobre 1964 et sanctionnée par l’adoption de « la Charte d’Alger », sachant que le 3e Sommet du Sud ayant coïncidé avec le 60e anniversaire de la création du G77+Chine.

A cette occasion, les dirigeants réunis ont exprimé leur conviction quant à la nécessité de « tracer un  nouveau parcours » pour le groupe, notamment dans un contexte international, caractérisé par des crises multidimensionnelles et de nouveaux défis.

Dans le même contexte, le G77 +Chine a envoyé des messages directs et forts aux pays développés, les appelant à « assumer la responsabilité principale du financement du développement », soulignant qu’il s’agit d’un « impératif pour remédier aux déséquilibres de développement actuels et relever les défis du 21e siècle ».

Il a également souligné que la coopération entre les pays du Sud « ne remplace pas la coopération Nord-Sud, mais la complète ». Il a ainsi insisté sur l’importance de la coopération entre les pays du Sud étant une des formes de  « solidarité entre les peuples et les nations », affirmant que cette coopération et son ordre du jour « doivent être définis par les pays du Sud ».

Le communiqué final a également abordé la question du commerce mondial, appelant à un « système commercial mondial multilatéral, ouvert, transparent, inclusif et non discriminatoire, où le développement sera la priorité première, outre la libéralisation du commerce ». Le groupe a enfin appelé à « faciliter » l’adhésion des pays en développement à l’Organisation mondiale du commerce, exhortant les membres de cette organisation à entreprendre les « réformes nécessaires » à cet effet.

Soutien permanent et de principe au droit du peuple palestinien et des peuples colonisés à l’autodétermination

Le groupe a également « réitéré son soutien permanent et de principe » au droit du peuple palestinien à l’autodétermination et à la réalisation de ses aspirations nationales légitimes, y compris la liberté, la paix et la dignité dans son Etat palestinien indépendant avec El Qods pour capitale, et ce conformément aux résolutions pertinentes des Nations unies.

Dans le même sillage, le G77+Chine a dénoncé « les violations systématiques et flagrantes » du droit international commises par l’entité sioniste, appelant « à se conformer au droit international et à demander des comptes ».

A cet égard, il a appelé à « juger les auteurs de ces violations », exhortant le Conseil de sécurité à « consentir de sérieux efforts pour l’exécution de ses décisions afin de mettre un terme à l’impunité dont jouit l’entité sioniste et contribuer à parvenir à un règlement juste et pacifique de la question palestinienne ».

APS