Sommet Ibéro-américain: La Colombie demande à l’Espagne d’inviter le Sahara occidental

0
1165
Le président colombien Gustavo Petro
Colombia's new President Gustavo Petro gestures after delivering a speech during his inauguration ceremony at Bolivar Square in Bogota, on August 7, 2022. Gustavo Petro on Sunday took the oath of office as Colombia's first-ever leftist president, before a crowd of hundreds of thousands at his inauguration in Bogota. (Photo by Juan BARRETO / AFP)

Le président de la Colombie, Gustavo Petro a demandé à l’Espagne d’inviter le Sahara occidental au sommet ibéro-américain.

Petro a appelé à accorder à des pays africains ayant des liens différents avec l’Amérique latine le statut de pays observateurs, parmi lesquels le Sahara occidental qui est, dit-il, victime d’une « injustice ».

Lors de ce sommet dont les travaux se sont tenus, vendredi et samedi, à Saint-Domingue, la capitale de la République dominicaine, le président colombien a commencé son discours en appelant à « construire des ponts avec le continent africain », en intégrant les pays lusophones comme la République arabe sahraouie démocratique (RASD) dans ce type de forum.

« C’est une question de forme, mais évidemment aussi de politique », a déclaré le dirigeant colombien lors de ce rendez-vous auquel ont également participé le roi d’Espagne, Felipe VI et le président portugais, Marcelo Rebelo de Sousa.

La question sahraouie connaît un soutien sans précédent qui ne cesse de s’accroître à travers le monde, avec notamment le rétablissement des relations diplomatiques avec certains pays témoignant de leur attachement au respect de la légalité internationale et du droit à l’autodétermination et à la souveraineté de la RASD.

La Colombie avait repris ses relations diplomatiques avec la République sahraouie en août 2022.