Lutte implacable contre les spéculateurs: le bilan du ministère de la justice

0
1987
Déclaration de politique générale du gouvernement : Renforcer l’indépendance de la Justice

La justice a engagé des poursuites judiciaires contre 78 personnes pour des faits liés à la spéculation entre le 23 au 27 octobre 2022, rapporte l’APS.

En effet, la justice a prononcé des condamnations sévères contre un nombre important d’individus impliqués dans des pratiques spéculatives des produits alimentaires de large consommation et autres. Des peines allant de 4 à 15 ans ont été prononcées à l’encontre de 56 personnes, selon le ministère de la justice qui s’est exprimé ce jeudi via un communiqué de presse.

« Outre les condamnations à des peines de prison ferme allant de 4 à 15 ans prononcées à l’encontre de 56 individus », informe le communiqué, « des amendes oscillant entre un (1) million et dix (10) millions Da ont été infligées aux mis en cause au niveau de plusieurs tribunaux relevant des Cours de Tamanrasset, Tizi Ouzou, Boumerdès, Batna, Bouira, Constantine, Tébessa, Adrar, Djelfa, Tlemcen, Laghouat, El Bayadh, Nâama, Souk Ahras, El Oued, Annaba et Biskra », détaille le bilan du ministère.

Pour rappel, depuis les instructions données par le Président de la République, Abdelmadjid Tebboune, au ministre de la justice et aux services de sécurité de traquer les spéculateurs et d’être intraitable dans ces affaires d’atteinte à l’économie nationale, plusieurs affaires ont été traité par les tribunaux spécialisés et territorialement compétents à travers le pays. D’ailleurs, la pénurie de l’huile de table n’est plus à l’ordre du jour depuis que les autorités ont décidé de sévir.

Norhan Chetti