Stade de Douéra: Belaribi mécontent du travail de la société chinoise ZCIGC

0
1187
Stade de Douéra

Le ministre de l’Habitat, Mohamed Tarek Belaribi, qui a effectué, ce mardi, une visite d’inspection au stade Ali La Pointe, de Douéra, en est revenu tout remonté, mécontent et insatisfait du travail de la société chinoise, ZCIGC en charge de sa réalisation.

Selon un communiqué du ministère, Belaribi a constaté une violation caractérisée des obligations contractuelles par la société chinoise.

Dans son communiqué le ministre souligne que « le ministre a rencontré la Société chinoise de construction (ZCIGC), chargée des travaux d’achèvement du stade, et dont la violation des obligations contractuelles et l’incapacité manifeste à exécuter les travaux qui lui ont été confiés, ont été prouvés ».

Selon le communiqué, ces violations ont été prouvées par « des rapports et procès-verbaux d’inspection précis et officiels établis par l’Inspection Générale du Ministère du Logement, ainsi que par le Bureau des Etudes, chargé du suivi et du contrôle, et ce malgré les deux mises en demeure adressées à la ZCIGC ».

Le communiqué rappelle également que « l’entreprise a été prévenue à plusieurs reprises de la nécessité de respecter les termes et obligations contractuelles stipulés dans le contrat de base de l’accord officiel et ses annexes ».

Le communiqué souligne, ainsi, que le ministre a exprimé son mécontentement et son insatisfaction totale quant à la performance de l’entreprise ZCIGC en ce qui concerne sa violation des termes du contrat, notamment ceux liés aux délais d’achèvement et de livraison du projet ».

Stade de Douéra