Suspendre la fédération sioniste : la FIFA tranchera d’ici deux mois

0
61
FIFA
FIFA

La FIFA tranchera « avant le 20 juillet » la demande de la fédération palestinienne de suspendre la fédération sioniste en raison de l’agression lancée dans la bande de Ghaza, laquelle a causé la mort en martyrs de 92 footballeurs et détruit toutes les infrastructures sportives, a promis vendredi le patron de l’instance Gianni Infantino. Les demandes de sanctions de la PFA contre la fédération sioniste « entrent dans les compétences du conseil de la FIFA », soit l’exécutif de l’instance, « et devront être gérées par cet organe », a estimé Gianni Infantino. Compte tenu de « l’urgence » de la situation, « un conseil extraordinaire » sera organisé d’ici le 20 juillet « pour prendre les décisions les plus adéquates », alors que sa prochaine réunion ordinaire était programmée en octobre, a néanmoins promis le dirigeant. Dans l’intervalle, selon M. Infantino, « la FIFA enverra des experts juridiques indépendants afin d’analyser » les arguments de la PFA, qui accuse la fédération sioniste d’une série de violations des statuts de l’instance mondiale du football, à Ghaza comme en Cisjordanie. Quelques minutes plus tôt, le président de la PFA, Jibril Rajoub, avait exhorté la FIFA à se « tenir du bon côté de l’histoire » en votant la suspension immédiate de la fédération sioniste et en renvoyant plusieurs de ses membres devant la commission disciplinaire. Dans un courrier de sept pages envoyé mi-mars, la fédération énumérait les conséquences directes des bombardements sioniste à Ghaza – « au moins 92 footballeurs tombés en martyrs  » et toutes les infrastructures sportives détruites -, mais soulignait aussi l’absence de lutte sérieuse contre « la discrimination et le racisme » antipalestiniens.