Système international: Tabi plaide pour une représentation équitable des pays africains

0
37
Le ministre de la justice

Le ministre de la justice, garde des sceaux, Abderrachid Tabi, a participé, ce dimanche, aux travaux de la 8eme session du comité technique spécialisé de la justice et des affaires juridiques de l’union africaine, UA, à Addis-Abeba, en Ethiopie.

Intervenant lors de cette rencontre, Tabi a plaidé pour une représentation juste et équitable de tous les territoires africains dans le système international.

« Le Comité ministériel de l’UA sur les candidatures africaines dans le système international doit représenter l’ensemble des territoires africains de manière juste et équitable », a précisé un  communiqué du ministère de la Justice.

Concernant le protocole à la Charte africaine des droits de l’homme et des peuples (CADHP) sur des aspects spécifiques du droit à la nationalité et l’éradication de l’apatridie, le ministre de la Justice a souligné que ses dispositions « ne sont pas encore arrivées à maturation ».

Sur ce point, il a proposé de « les soumettre aux comités spécialisés pour procéder à leur examen et aboutir à une plus grande convergence des Etats africains sur les questions sous-jacentes ».

Plusieurs thèmes figurent à l’ordre du jour des travaux de la 8e session du Comité technique spécialisé de la Justice et des Affaires juridiques de l’Union africaine, dont « les règles procédurales du Comité ministériel de l’UA sur les candidatures africaines dans le système international » les statuts du Centre africain de formation en statistiques et de l’Institut de la statistique de l’UA (Statafric), ainsi que « le protocole à la Charte africaine des droits de l’homme et des peuples sur des aspects spécifiques du droit à la nationalité et l’éradication de l’apatridie » en Afrique, conclut le communiqué.