26.9 C
Alger
lundi, juin 17, 2024
Accueil Blog

Défis du continent en matière d’énergies : Sonatrach «prête à accompagner la dynamique africaine»

Par Abdellah B.

L’Afrique, ce terrain vaste, riche en ressources naturelles, est appelée à prendre son destin en main et faire profiter sa population de ses richesses en énergie. C’est le message envoyé hier par Toufik Hakkar, président-directeur général du géant pétrolier Sonatrach, à l’occasion de la réunion des pays membres de l’Organisation des producteurs de pétrole africains tenue à Alger.

A cette occasion, Toufik Hakkar a soulevé les plus importants défis pour l’Afrique, qui s’attelle à devenir l’un des plus importants acteurs du marché international des énergies durant cette période, où toutes les cartes sont chamboulées et la course de positionnement est lancée.

En effet, la consolidation de la position des pays africains sur le marché demeure tributaire de la coordination des efforts en matière d’échanges d’expériences et d’investissements interafricains, d’après M. Hakkar.

De ce fait, le PDG de Sonatrach pointe l’une des problématiques qui font que les populations africaines ne tirent pas profit de leurs richesses en matière d’énergie. Il évoque dans ce sens la domination des financements extracontinentaux du marché pétrolier et gazier africain.

À ce sujet, Hakkar suggère une coopération «solide» en matière d’échanges d’expériences et de financement des projets par les pays africains eux-mêmes, sans le recours à des financements extracontinentaux.

En effet, «si ces richesses sont un argument en faveur du développement du continent, elles ne profitent pas pleinement aux populations, et de nombreuses économies africaines peinent à convertir ces richesses en développement économique durable», explique-t-il.

Dans ce sens, Hakkar estime important de profiter de la richesse du continent pour améliorer les indicateurs économiques des pays producteurs de ces énergies, «en trouvant des solutions pour une croissance inclusive, répondant à la fois aux besoins de développement et à l’ambition certaine des pays africains en matière d’action climatique, tout en veillant à la diversification économique», a-t-il rappelé.

L’Afrique doit compter sur ses compétences

En termes de coopération et d’échanges d’expériences dans le domaine, le PDG de Sonatrach affirme que le groupe œuvre pour développer la collaboration avec les sociétés africaines des hydrocarbures.

«Il est temps pour nous de trouver au sein de notre Afrique l’expertise, la technologie, le financement et les marchés pour répondre à nos besoins qui restent encore fortement dépendants des acteurs extracontinentaux», plaide-t-il.

Pour cela, Toufik Hakkar estime que les pays africains doivent compter sur les compétences du continent et le développement de la chaîne de valeurs dans le domaine de l’énergie, comme le fait actuellement la compagnie nationale des hydrocarbures Sonatrach, qui est le plus important acteur africain de l’énergie.

Il est question, selon Hakkar, d’entretenir des relations «solides» fondées sur la complémentarité et l’intérêt commun avec plusieurs partenaires étrangers, Sonatrach bénéficie d’une expertise «de référence mondiale» prête à être partagée avec les sociétés d’hydrocarbures du continent, selon le PDG de Sonatrach, qui affirme que son groupe ne ménagera aucun effort pour «partager ses expériences en matière de technologie sur des thèmes importants et sur les processus de développement de la production pétrolière et gazière», a-t-il assuré.

Après la suspension du traité d’amitié Algérie-Espagne : Sonatrach pourrait sanctionner Madrid pour non respect du contrat gazier

0

Après la suspension du traité d’amitié Algérie-Espagne hier, la coopération du géant pétrolier algérien Sonatrach avec son partenaire espagnol aurait aussi du plomb dans l’aile. Selon des sources au fait du dossier énergétique, la partie espagnole ne rends pas la tâche aisée pour la Sonatrach et continue de pratiquer la politique de la fuite en avant en refusant, encore et toujours, d’aligner le prix du gaz livré par l’Algérie sur celui du pétrole, comme l’exige le contrat liant Sonatrach aux espagnols. 

Cette attitude qualifiée « d’irresponsable » par les experts irrite la partie algérienne qui est sur le point d’adresser un ultime courrier sous forme d’ultimatum aux espagnols. Ces sources estiment que le partenaire espagnol doit se conformer, dans les plus brefs délais, aux exigences contractuels de la Sonatrach, faute de quoi , la partie algérienne passerait à l’ultime étape qui pourrait conduire à l’irréparable assure-t-on dans l’environnement de la compagnie algérienne.

Surtout que certaines multinationales exploitant le gazoduc ont accepté le principe d’augmentation des prix et se voient, ainsi, pénalisés par l’entêtement du Gouvernement Sanchez. Il devient évident au regard de la situation tendue qui prévaut entre Alger et Madrid, que faute de réaction rapide de la partie espagnole, Sonatrach serait dans l’obligation de prendre des décisions qui pourraient conduire à une situation inéluctable avec le partenaire historique espagnol.

Saison estivale : voici le programme supplémentaire des vols et traversées maritimes

0

Le Conseil des ministres a adopté ce jeudi 19 mai le programme supplémentaire des vos et traversées maritimes pour la saison estivale 2022 , détaillé dans un communiqué du ministère des Transports.

Ce programme, élaboré « en application de la décision du Président de la République, Abdelmadjid Tebboune concernant la mise en œuvre immédiate du programme proposé pour renforcer le programme des dessertes internationales aériennes et maritimes en prévision de la saison estivale », selon la même source, est le suivant :

Transport aérien

Europe

  • Alger – Paris – Alger : ajout de 24 vols par semaine pour atteindre 52 vols par semaine, dont 3 vols pour Tassili Airlines.
  • Oran – Paris – Oran : ajout de 12 vols par semaine pour atteindre 19 vols par semaine.
  • Alger – Marseille – Alger : Ajout de 11 vols par semaine pour atteindre 14 vols par semaine.
  • Oran – Marseille – Oran : ajout de 5 vols par semaine pour atteindre 7 vols par semaine.
  • Constantine – Marseille – Constantine : Ajout de 1 vol par semaine pour atteindre 3 vols par semaine.
  • Alger – Lyon – Alger : ajout de 4 vols par semaine pour atteindre 11 vols par semaine.
  • Oran – Lyon – Oran : ajout de 4 vols par semaine pour atteindre 7 vols par semaine.
  • Constantine – Lyon – Constantine : Ajout de deux vols par semaine pour atteindre 5 vols par semaine.
  • Alger – Toulouse – Alger : ajout de 4 vols par semaine pour atteindre 6 vols par semaine.
  • Oran – Toulouse – Oran : ajout de 4 vols par semaine pour atteindre 7 vols par semaine.
  • Alger – Lille – Alger : 4 vols par semaine sans changement.
  • Alger – Nice – Alger : ajout de 1 vol par semaine pour atteindre 3 vols par semaine.
  • Algérie – Montpellier – Algérie : réouverture à raison de deux vols par semaine.
  • Oran – Montpellier – Oran : réouverture à raison de deux vols par semaine.
  • Bejaia – Paris – Bejaia : réouverture à raison de 7 vols par semaine.
  • Annaba – Paris – Annaba : réouverture à raison de 7 vols par semaine.
  • Sétif – Lyon – Sétif : réouverture à raison de 4 vols par semaine.
  • Annaba – Marseille – Annaba : réouverture à raison de 3 vols par semaine.
  • Tlemcen – Paris – Tlemcen : réouverture à raison de 4 vols par semaine.
  • Alger – Nante – Alger : réouverture à raison de deux vols par semaine par Tassili Airlines.
  • Alger – Strasbourg – Alger : Réouverture à raison de 2 vols par semaine par Tassili Airlines.
  • Constantine – Strasbourg – Constantine : Réouverture à raison de 1 vol par semaine par Tassili Airlines.
  • Oran – Strasbourg – Oran : réouverture à raison de 1 vol par semaine par Tassili Airlines.
  • Constantine – Paris – Constantine : 7 vols par semaine sans changement.
  • Oran – Vienne – Oran : ouverture de 2 vols par semaine.
  • Alger- Genève – Alger : 3 vols par semaine sans changement.
  • Alger – Bruxelles – Alger : 2 vols par semaine sans changement.
  • Oran – Istanbul – Oran : réouverture de 13 vols par semaine.
  • Alger- Antalya – Alger : Réouverture de 7 vols par semaine.
  • Alger- Istanbul – Alger : 7 vols par semaine sans changement.
  • Alger – Londres – Alger : ajout de 1 vol par semaine pour atteindre 5 vols par semaine.
  • Alger – Francfort – Alger : Ajout de deux vols par semaine par Tassili Airlines pour atteindre 5 vols par semaine.
  • Alger – Rome – Alger : Ajout de 1 vol par semaine par Tassili Airlines pour atteindre 5 vols par semaine.
  • Alger – Milan – Alger : 2 vols par semaine sans changement.
  • Oran – Lisbonne – Oran : ouverture de 2 vols par semaine. Oran – Francfort – Oran : ouverture de 1 vol par semaine.
  • Alger – Moscou – Alger : 1 vol par semaine.

Maghreb et le Moyen-Orient

  • Alger – Dubaï – Alger : 4 vols par semaine sans changement.
  • Alger – Le Caire – Alger : 3 vols par semaine sans changement.
  • Oran – Le Caire – Oran : ouverture de 7 vols par semaine.
  • Oran – Tunis – Oran : ouverture 7 vols par semaine.
  • Alger – Tunis – Alger : 7 vols par semaine.
  • Alger – Doha – Alger : 2 vols par semaine- sans changement.

Réseau Africain

  • Alger – Nouakchott – Alger: ajout 1 vol pour atteindre 2 vols par semaine.
  • Alger – Dakar – Alger : 2 vols par semaine.

Vols long courrier (10 vols par semaine)

  • Alger-Pékin-Alger : réouverture à raison de 2 vols par semaine.
  • Alger- Montréal – Alger : Ajout de 3 vols par semaine pour atteindre 8 vols par semaine.

Transport maritime

Cinq (05) traversées par semaine, avec un total de 07 traversées à 07,

  • Bejaia – Marseille – Bejaia : ouverture de 1 traversée par semaine.
  • Alger – Marseille – Alger : ajout de deux traversées par semaine pour atteindre 3 traversées par semaine.
  • Skikda – Marseille – Skikda : ouverture de 1 traversée par semaine.
  • Oran – Marseille – Oran : ouverture de 1 traversée par semaine.
  • Alger – Alicante – Alger : 1 traversée par semaine sans changement.

Production de Colza en Algérie : le ministre dépêche une commission pour rencontrer les agriculteurs

0

Le ministre de l’Agriculture et du Développement rural Mohamed Abdelhafid Henni a dépêché une commission d’enquête au niveau des wilayas de l’Est du pays pour s’enquérir des difficultés rencontrées par les producteurs du colza, a indiqué mercredi le ministère dans un communiqué.

« Suite aux difficultés et insuffisances constatées en rapport avec le programme de production de colza au niveau des wilayas de l’Est du pays (producteurs privés et fermes pilotes), le ministre de l’Agriculture et du Développement rural a dépêché une commission d’enquête sur les lieux », a précisé la même source.

Cette commission, placée sous l’autorité de l’inspection générale du ministère, doit « enquêter avec diligence sur les anomalies et erreurs ayant conduit à une situation qui a mis en difficulté de nombreux agriculteurs ayant adhéré au programme colza pour la campagne 2021-2022 », a ajouté le communiqué.

Pas moins de 29 wilaya à travers le pays connaissent une expérience de la culture de Colza, Guelma et Annaba en tête, selon les chiffres de l’Institut technique des grandes cultures .

Avec APS

L’Allemagne se tourne vers le gaz algérien

L’intérêt pour l’Algérie et ses ressources en hydrocarbures, le gaz particulièrement, se confirme avec l’annonce des Allemands de vouloir acquérir du gaz liquéfié algérien à partir de 2024.

Ne voulant plus dépendre de la Russie pour alimenter son marché en gaz naturel, l’Allemagne entend importer du gaz algérien à partir de 2024. Mais pour cela, il faudrait que ce pays ait terminé l’installation des stations de liquéfaction du gaz naturel. C’est ce qu’a déclaré, lundi dernier, le ministre allemand de l’Economie, Robert Habeck, lors d’une rencontre avec les industriels locaux. Pour le ministre allemand, «la fin proposée des importations énergétiques russes conduira à une augmentation permanente des prix du gaz pour les consommateurs et l’industrie allemande». Il avouait que «c’est la réalité amère et dure», à laquelle est convié son pays, ajoutant que l’ère de l’énergie bon marché sera désormais révolue, en référence au gaz russe. L’Allemagne qui importe 45% de son gaz de Russie subit une forte pression de la part des Etats-Unis pour cesser ses importations de gaz, tandis que les industriels allemands refusent cette option qui conduira à une crise économique sans précèdent depuis la première guerre mondiale. Le prochain paquet de sanctions proposées par l’Union Européenne contre la Russie devrait, à la demande des Etats-Unis, prévoir un arrêt des importations de pétrole brut et de produits pétroliers raffinés russes d’ici la fin de l’année. C’est ce qu’ont laissé entendre plusieurs responsables européens. Mais selon Robert Habeck, il faudra attendre l’année 2024 pour que l’Allemagne puisse importer de grandes quantités de gaz naturel chez d’autres fournisseurs tels que l’Algérie, les Etats-Unis et le Qatar. Seulement, l’importation du gaz américain coûtera trois fois plus cher que son prix sur le marché mondial, ce qui poussera, le cas échéant, les Allemands à privilégier le gaz algérien et qatari, selon des responsables énergétiques européens qui ont fait savoir que des pourparlers entre responsables algériens et allemands seront engagés avant la fin du mois de mai 2022. Car ces importations qui se présentent sous la forme de gaz naturel liquéfié sont congelées et transportées via des navires spéciaux (méthaniers), alors que l’Allemagne ne dispose pas, pour le moment, de stations de regazéification pour recevoir de tels approvisionnements, contrairement à l’Espagne qui passe pour un leader européen en la matière. Du coup, le gouvernement allemand affirme qu’il faudra une moyenne de trois ans pour construire l’infrastructure nécessaire sur la côte allemande de la mer du Nord pour recevoir, en premier, le gaz algérien. «L’Allemagne peut devenir totalement indépendante du pétrole russe en quelques semaines, tandis que l’abandon complet du gaz naturel russe prendra plus de temps», ont déclaré des responsables. L’ensemble des industriels et de l’économie allemande devront partager le fardeau des conséquences de la coupure de l’approvisionnement énergétique russe si les nouvelles sanctions sont imposées, a indiqué Robert Habeck, avouant qu’«il n’y a pas d’autre moyen de s’en sortir». Jusqu’à présent, la Russie exporte du gaz naturel vers l’Allemagne et l’UE via un réseau de gazoducs qui a permis aux Européens d’acheter du gaz bon marché.

Sous la menace d’une interruption des livraisons de gaz russe

Outre l’Allemagne, l’Italie avait déjà décidé de renforcer ses importations de gaz naturel algérien dans l’espoir de combler le déficit prévu suite à l’interruption des approvisionnements tel qu’exigé par Washington.

En visite au Japon, le chancelier allemand Olaf Scholz avait rappelé que «spéculer» sur les éventuelles prochaines cibles de représailles énergétiques du Kremlin avait «peu de sens», car le pays doit d’abord construire des terminaux méthaniers pour accueillir et transformer du gaz naturel liquéfié (GNL) livré par bateaux. Cela signifie-t-il que l’Allemagne ne votera pas en faveur d’un embargo énergétique total sur le gaz russe, réclamé par l’administration de Joe Biden. Par ailleurs, les ministres de l’Énergie de l’Union Européenne se sont réunis lundi dernier pour discuter de la menace russe de couper les livraisons de gaz pour les pays qui ne payent pas leurs approvisionnements en rouble. Cette menace est intervenue au lendemain de la rupture des livraisons de gaz russe pour la Pologne et la Bulgarie, décidée par la compagnie russe Gazprom, car ces pays refusent de payer en rouble leurs achats énergétiques à la Russie. La Pologne et la Bulgarie dépendent, respectivement, de 45% et à 77% du gaz russe. La sanction devra paralyser les économies de ces deux pays et conduira à des pénuries et des hausses des produits énergétiques.  Un scénario qui a paniqué les bourses européennes, en chute ces derniers jours, à l’image de l’euro qui a perdu de sa valeur deux semaines de suite face au dollar américain.

Nouvelles découvertes en Algérie

Si les capacités actuelles de l’Algérie en matière de production de gaz sont limitées, elles sont appelées à augmenter. En visite en Algérie au mois d’avril dernier, le Premier ministre italien, Mario Draghi, a chapeauté la signature d’un accord entre le groupe énergétique algérien, Sonatrach et l’italien ENI, portant sur l’augmentation des importations de l’Italie en gaz algérien, mais aussi sur de nouveaux investissements du groupe italien dans l’exploration et l’exploitation d’hydrocarbures avec son partenaire algérien. Par ailleurs, l’Algérie avait annoncé l’investissement de 39 milliards de dollars, tout comme des découvertes importantes de nouveaux gisements ont été annoncées par la compagnie pétrolière.

B. A.

Afrique du Sud: Investiture mercredi du président Cyril Ramaphosa

0

Réélu, vendredi, pour un second mandat, le président sud-africain, Cyril Ramaphosa, sera investi mercredi 19 juin, a annoncé la présidence.

La ministre sud-africaine auprès de la Présidence, Khumbudzo Ntshavheni, a indiqué que le pays est prêt pour l’investiture présidentielle du 19 juin, appelant tous les Sud-Africains à y participer.

Le président sud-africain Cyril Ramaphosa, 71 ans, a été réélu avec 283 votes vendredi soir à la tête de l’Etat, à l’issue d’un vote du Parlement issu des récentes élections législatives. « Je déclare l’honorable Cyril Ramaphosa président dûment élu », a déclaré le juge Raypmond Zondo qui présidait la séance.

La constitution stipule que le président élu doit prêter serment dans les cinq jours suivant son élection. Selon Mme Ntshavheni, la cérémonie d’investiture se tiendra à l’Union Buildings, qui abrite les bureaux du président, à Pretoria.

La cérémonie officielle commencera à 11 heures. « Le président élu sera assermenté par le président de la Cour suprême de la République d’Afrique du Sud, le juge Raymond Zondo » a-t-elle dit.

« Les forces de défense nationale sud-africaines se chargeront des éléments cérémoniels de l’investiture car elles prêtent serment d’allégeance à la fois à la République et au commandant en chef ».

Le président nouvellement assermenté prononcera également son discours d’investiture, a-t-elle ajouté

Météo: Vague de chaleur sur plusieurs wilayas du pays mardi

L’Office national de la météorologie a émis, ce lundi, un nouveau bulletin météo spécial, BMS, prévoyant une vague de chaleur qui affectera, mardi, des wilayas du centre et de l’est du pays, avec des températures caniculaires qui peuvent atteindre localement 45 degrés.

Placée en vigilance « Orange », cette vague de chaleur affectera Tizi Ouzou, Bejaïa, Jijel, Skikda, Annaba et El Tarf, avec des températures maximales oscillant entre 42 et 45 degrés, notamment au sud de ces wilayas, alors que les températures minimales seront entre 26 et 34 degrés, précise la même source

Météo Algérie émet une alerte orange: la canicule de retour

0

L’office national de la météorologie a émis une alerte météo de niveau 2 (orange) contre la canicule.

Pour ce lundi, Météo Algérie met en garde contre des températures pouvant atteindre voire dépasser les 49° dans les wilayas de Bordj Badji Mokhtar, In Salah et Adrar. Les valeurs minimales se situent entre 34 et 38°.

Une autre alerte est émise par Météo Algérie contre la canicule qui concerne cette fois ci le nord de l’Algérie.

Pour mardi, Météo Algérie lance une alerte canicule de niveau 2 pour les wilayas de Tizi Ouzou, Béjaïa, Jijel, Skikda, Annaba et El Tarf.

Les températures maximales attendues se situent entre 42 et 45° notamment dans les régions sud des wilayas concernées.

Les valeurs minimales attendues sont entre 26 et 34°, ajoute la même source.

Les forces sionistes multiplient leurs raids sur Gaza et le Liban durant l’Aid

0

Les forces sionistes ont repris, ce lundi matin, leurs bombardements sur plusieurs villes du sud du Liban, a rapporté l’agence nationale de l’Information (ANI) .

Selon la même source, l’armée sioniste a lancé, à l’aide d’avions de guerre, des raids à la périphérie des villes de Kafr Hamam et Rashaya al-Fakhar dans le district de Hasbaya, tandis que l’artillerie d’occupation a ciblé la plaine de Marjayoun et la région de Hura dans la région de Kafr Kila (sud).

L’entité sioniste a intensifié ses attaques contre le Liban, notamment dans le sud du pays depuis le 7 octobre 2023, faisant au moins  450 martyrs libanais.

L’occupation sioniste a également mené d’intenses et violents bombardements, dimanche soir , contre la ville de Gaza, simultanément avec plusieurs frappes ciblant les environs de sa vallée, au nord-ouest du camp de Nuseirat, dans le centre de la bande de Gaza.

Selon l’agence palestinienne Wafa, l’artillerie de l’occupation sioniste a également bombardé la compagnie d’électricité, au nord du camp de Nuseirat et une école abritant des personnes déplacées à Beit Hanoun, au nord de l’enclave assiégée.

Elles ont également bombardé les zones de Tal Al-Sultan et le quartier saoudien, à l’ouest de la ville de Rafah.

Le bilan du bombardement dimanche par l’aviation de l’entité sioniste du camp de réfugiés d’Al Bureij, dans le centre de la bande de Ghaza a fait neuf martyrs dont six enfants.

Dimanche, le bilan de l’agression sioniste contre la bande de Gaza a atteint 37.337 martyrs et 85.299 blessés alors que des milliers de Palestiniens sont portés disparus.

L’Algérie réceptionne ses avions anti incendies

0

Les avions Air Tractor 802 commandés par l’Algérie pour lutter contre les incendies en été sont arrivés ce week end.

Tassili Travail Aérien a annoncé sur sa page Facebook réceptionné un escadron d’avions AT 802.

L’escadron s’est posé au niveau de la base Sayada de Tassili Travail Aérien. Il est prévu que Tassili Travail Aérien réceptionne six avions de ce type qui sont d’ailleurs dotés d’une capacité de 3000 litres d’eau à larguer.

Le ministre de l’intérieur Brahim Merad avait annoncé en février dernier l’arrivée de cinq appareils tandis que le sixième arriverait en fin d’année.

Ces avions bombardiers d’eau seront mis à la disposition du commandement de lutte contre les feux de forêts en été.

Ils seront répartis entre les bases de Béjaïa, Chlef et Annaba pour couvrir les zones à grand risque d’incendies.

Les AT 802 interviendront partout où il y a un besoin avait indiqué la protection civile.

En plus des avions acquis définitivement, les autorités ont prévu l’affrètement de sept autres appareils destinés à la lutte contre les feux de forêts.

Protection civile: Une intervention chaque 36 secondes durant le 1er jour de l’Aïd

0

Présentant son bilan des dernières 24h, soit de la première journée de l’Aïd El-Adha, la protection civile a précisé qu’elle a eu à effectuer une intervention chaque 36 secondes sur tout le territoire national.

La même source a précisé que ces interventions concernaient plusieurs types d’accidents et de fait. Au total, 2370 interventions ont été effectuées à travers tout le pays durant le premier jour de l’Aïd.

Détaillant ces intervention, la protection civile a souligné que 1482 concernaient des évacuations sanitaires, 369 concernaient des accidents divers, 175 concernaient des accidents de la circulation, 165 des couvertures sanitaires, 108 des incendies urbains et industriels, 48 des noyades, 21 des incendies de couvert végétal, et 02 des accidents de gaz.

 

 

Kylian Mbappe appelle à faire barrage à l’extrême droite aux législatives

0

Le capitaine de l’équipe de France Kylian Mbappe s’est exprimé sur les prochaines législatives en France.

En conférence de presse ce dimanche. Mbappe a défendu son coéquipier Marcus Thuram qui a appelé à faire barrage à l’extrême droite.

« Je partage les mêmes valeurs que Marcus. Je suis avec lui, il n’est pas allé trop loin. On est toujours dans un pays qui a la liberté d’expression. Il a donné son avis, je me range avec lui », a déclaré Mbappe.

Le capitaine des Bleus est allé plus loin prenant lui aussi une position claire affirmant être « contre les extrêmes, les idées qui divisent ».

« Je fais confiance à tous les Français. Je sais que beaucoup de jeunes se disent qu’une voix ne va rien changer. Au contraire, chaque voix compte (…). J’ai envie d’être fier de porter ce maillot le 7 [juillet], et pas de représenter un pays qui ne correspond pas à mes valeurs. On a besoin de s’identifier à nos valeurs, de mixité, de respect, de tolérance. » a-t-il ajouté.

Le sélectionneur français Didier Deschamps a défendu les prises de position de ses joueurs estimant qu’ils sont des citoyens français avant tout.

 

 

9 victimes dans un accident de la route à Souk-Ahras

0

Neuf (09) personnes ont été blessées ce dimanche dans un accident de la route qui a impliqué deux véhicules touristiques à Souk Ahras.

Selon la Protection Civile, l’accident est survenu à 13h27 sur la RN 16 près de la commune d’El Mechrouha.

Les victimes âgées entre 03 et 73 ans ont été évacuées vers l’hôpital local.

 

Subventions publiques pour 118 projets artistiques

0

Dans un communiqué publié samedi, le ministère de la Culture a annoncé que 118 projets artistiques dans différents domaines ont été retenus pour bénéficier d’une subvention au titre de l’exercice 2024.

Ces projets seront réalisés dans les domaines du théâtre, de la musique, de la chorégraphie, des arts plastiques et de l’organisation d’ateliers et de journées artistiques.

La liste des projets validés comprend 40 pièces de théâtre destinées aux adultes (57.300.000 DA), 30 pièces de théâtre destinées aux enfants (25.600.000 DA), 30 projets d’ateliers et de journées (48.400.000 DA), 7 projets musicaux (3.900.000 DA), 4 projets chorégraphiques (6.600.000 DA) et 7 projets dans le domaine des arts plastiques (7.200.000 DA), précise la même source.

L’appel à projets pour l’exercice 2025 sera lancé début juillet prochain, selon le communiqué.

 

 

Oran : Le projet d’aménagement du mont du Murdjadjou touche à sa fin

Le projet d’aménagement des hauteurs du mont du Murdjadjou de la ville d’Oran devrait être réceptionné le 5 juillet prochain à l’occasion de la célébration du 62e anniversaire de la double fête de l’indépendance et de la jeunesse, rapporte ce dimanche l’APS, citant les services de la wilaya d’Oran.

Le projet, dont le taux d’avancement des travaux a dépassé les 85%, comprend la réalisation de trois terrains de football et de basketball, un terrain de pétanque, un espace de divertissements et un autre pour la pratique de la musculation, ceci en plus de la réalisation d’un parcours pédestre, des espaces verts, une aire de jeux pour familles et enfants, des cafétérias, des restaurants et autres commodités.

Selon les mêmes services, le gros des travaux de ces espaces a été achevé à cent pour cent, tandis que des travaux ont lieu pour achever l’opération de revêtement des sols et d’intensification de l’éclairage public dans toute la zone.