Transferts d’armes vers l’entité sioniste: Des ONG belges comptent saisir la justice

0
92
Transfert d'armes bers l'entité sioniste: Des ONG belges comptent saisir la justice

Le quotidien belge « Le Soir » a rapporté, mardi, qu’une coalition d’ONG belge compte déposer une plainte au pénal pour violation des lois sur le commerce d’armes, notamment dans le cas des transferts d’armes à destination de l’entité sioniste via le port d’Anvers.

La coalition d’ONG flamandes 11.11.11, l’Association Belgo-Palestinienne (ABP), Al-Haq Europe, Broederlijk Delen, Vrede vzw et Vredesactie estiment que les lois belges sur le commerce d’armes n’ont pas été respectées lors du transfert d’armes vers l’entité sioniste via le port d’Anvers.

Le quotidien flamand « De Morgen » avait dévoilé que la compagnie maritime sioniste « ZIM » a transporté 246 tonnes de munitions et 20 tonnes de détonateurs, malgré les restrictions flamandes.

Face aux diverses révélations, les autorités wallonne et bruxelloise se sont engagées, quinze ans après une première promesse, à faire respecter un moratoire sur le transfert et le transit d’armes et de biens à double usage.

Depuis quelques temps, les fournitures en munition pour l’armée sioniste sont au cœur de l’attention des organisations pro-palestiniennes et de défense des droits humains.

Le tragique bilan humain de l’agression sioniste, l’aggravation de la crise humanitaire et les images montrant l’ampleur inédite des dommages subis par l’enclave palestinienne, réduite à un champ de ruine, ont constitué un tournant dans l’opinion mondiale.