Transport maritime: La flotte nationale opérationnelle à 100% d’ici début 2024

0
2001
Transport maritime

Le Groupe algérien de transport maritime, GATMA, qui a engagé une vaste réforme sur instruction du Président de la République, compte se remettre entièrement sur rail au plus tard début 2024.

Selon le ministère des transports, le groupe qui a entamé sa mue avec la création de la nouvelle compagnie « CNAN El Djazair », qui regroupe désormais « CNAN Nord » et « CNAN Med » afin de fédérer ses capacités, s’est lancé depuis quelques temps dans la réhabilitation de sa flotte maritime.

A ce titre, la compagnie a ouvert le chantier de la réhabilitation de la flotte constituée de 13 navires, et ce à travers des opérations de maintenance et de réparation, confiées  l’Entreprise nationale de réparation navale (ERENAV).

Selon le ministère, sept (7) navires sont actuellement en service et six (6) autres en cours de maintenance et de réparation. Ces derniers reprendront le service fin 2023 ou début 2024 pour que la flotte soit ainsi opérationnelle à 100%.

Booster les capacités de fret 

Cette démarche s’inscrit dans le cadre de l’accompagnement des opérateurs économiques et de la mise en œuvre de la stratégie tracée pour booster les capacités de fret.

Elle vise également à accéder aux marchés africains notamment après l’inauguration des lignes maritimes commerciales vers la Mauritanie et le Sénégal, tout en prospectant de nouveaux marchés prometteurs tels que les pays du Golfe et l’Afrique de l’Est.

Concernant le transport maritime des voyageurs, le GATMA a lancé la rénovation et la réhabilitation des bateaux-ferries Tariq Ibn Ziyad et El Djazaïr II, qui se trouvent actuellement au niveau des ateliers d’entretien et de réparation, en plus des bateaux déjà en service, à savoir les bateaux-ferries Badji Mokhtar 3 et le Tassili 2.

5 bateaux opérationnels pour la prochaine saison estivale

Le groupe national prévoit également, selon le ministère, l’affrètement d’un autre bateau pour disposer d’une flotte de 5 bateaux et pouvoir ainsi faire face à l’importante demande qu’enregistre l’entreprise durant la saison estivale.

Ceci permettrait, soutient-il, de couvrir les destinations européennes à savoir, l’Italie, l’Espagne et la France, sachant que le programme des traversées de la saison prochaine sera annoncé durant le premier trimestre de 2024.