Ukraine : l’UE approuve un « paquet de sanctions » contre la Russie

0
6

Les Vingt-Sept Etats membres de l’UE ont approuvé hier un « paquet de sanctions » à « l’unanimité » contre la Russie, qui lui « feront très mal », après sa décision de reconnaître les territoires séparatistes dans l’est de l’Ukraine.

« Nous sommes tombés d’accord sur un premier paquet de sanctions à l’unanimité », a annoncé le chef de la diplomatie française Jean-Yves Le Drian, à l’issue de la réunion des 27 ministres des Affaires étrangères à Paris. Ces sanctions, qui doivent encore être formellement adoptées pour entrer en vigueur, « feront très mal à la Russie », a ajouté le chef de la diplomatie de l’UE, Josep Borrell, en précisant que le gel d’avoirs et l’interdiction de visas viseront notamment les 351 députés russes de la Douma qui ont approuvé la reconnaissance de l’indépendance des territoires séparatistes. « Les sanctions cibleront également 27 individus et entités qui contribuent à miner ou menacer l’intégrité territoriale de l’Ukraine, sa souveraineté et son indépendance », a détaillé Josep Borrell en évoquant « les acteurs du secteur de la défense qui jouent un rôle dans l’invasion » du pays, « ceux qui ont lancé une campagne de désinformation contre l’Ukraine » et « les banques qui financent les responsables russes et d’autres opérations dans ces territoires » séparatistes. L’UE compte également cibler « les relations économiques entre les deux régions et l’Union européenne », et enfin « la capacité de l’Etat russe et de son gouvernement à accéder à notre marché financier et aux marchés de capitaux européens pour refinancer leur dette », a-t-il ajouté. « Les sanctions n’ont pas des effets miraculeux. Mais les sanctions, ça fait du mal économiquement et ça fait du mal aux personnes affectées », a fait valoir M. Borrell, en soulignant que les pays membres de l’UE avaient décidé de garder « d’autres munitions (…) pour répondre à de nouvelles actions de la part de la Russie », car « l’histoire n’est pas finie ».