Un concours pour labéliser les produits artisanaux

0
80
Un concours pour labéliser les produits artisanaux

PAR ASSIA T.

Un concours en vue de labéliser les produits artisanaux sera organisé, a déclaré le ministre du tourisme et de l’artisanat, Mokhtar Didouche, lors du coup d’envoi du salon international de l’artisanat.

Cette initiative vise à mettre en valeur le produit national et l’identité des quatre coins du pays, a-t-il ajouté. Dans le même sillage, M. Didouche a rappelé que ce salon international verra la participation de plus 290 artisans, dont plus de 50 étrangers venus du Mali, du Niger, du Sénégal, du Sahara occidental ainsi que de Palestine, de Turquie et de bien d’autres pays.

« Le secteur de l’artisanat renferme plus de 445.000 activités économiques et recense près de 1,2 million d’artisans », a souligné le ministre.

En 2022, a précisé le ministre du tourisme, « le secteur artisanal a représenté en termes de produit intérieur brut une valeur de près de 350 milliards de dinars ».

L’authenticité du savoir-faire algérien

Dans les stands du salon, se mêlent art, artisanat et design. La passion se révèle à travers divers produits exposés.

Le savoir-faire touche en effet à une multitude de domaine comme la haute couture, cosmétologie ou encore cuisine traditionnelle… entre autres.

Ibrahim Taleb par exemple s’est réjoui de sa participation à cet évènement. Sur les pas de son père, ce dernier a choisi d’être un chef cuisinier spécialisé dans les plats traditionnels algériens. Depuis 2010, ce jeune armé d’ambition a acquis de l’expérience qui lui a permis de se lancer dans la promotion de ce patrimoine riche et coloré.

En 2018, le chef cuisinier originaire de la wilaya de Tlemcen avait pris part au festival international Golden Chef organisé en Egypte. Son expérience menée depuis quelques années lui a permis d’observer l’intérêt porté à la cuisine algérienne.

Lors d’une exposition précédente dont il ne s’est pas rappelé des détails, un plat algérien s’est distingué.

Composé de notes savoureuses qui découlent d’une touche 100% algérienne, celui-ci a été introduit dans le menu d’un hôtel situé à Dubai, d’après le chef Ibrahim Taleb, qui nous a attiré par la particularité de sont thème de participation.

Dans son coin réservé au Siat, l’ambassadeur de la cuisine algérienne s’est vu présenter les secrets des fourneaux traditionnels. Ce choix repose, d’après lui, sur les valeurs ajoutées qu’apporte cette méthode de cuisson traditionnelle qui se traduit notamment par un goût
respectueux de la nature.

Dominé par l’ambition d’exporter son savoir-faire, Ibrahim Taleb n’a pas manqué de signaler l’entrave qu’il rencontre le plus souvent dans son parcours. « Il y a un problème de sponsoring. Nous avons besoin d’accompagnement financier pour pouvoir faire connaître nos atouts dans le monde », nous a-t-il confié.

La passion du métier A quelques pas de ce chef, plus précisément dans un pavillon couvert, une production raffinée a attiré notre attention. Une entreprise spécialisée dans la fabrication en maroquinerie implique toute sa passion pour l’excellence et la satisfaction de sa clientèle.

Inspirés du métier de leur père, les trois frères s’appliquent avec patience dans la conception, la création jusqu’à la fabrication du produit. Des caractéristiques qui se voient d’ailleurs dans la finition de quelques modèles de sacs présentés aux visiteurs.

Des compétences variées et remarquables qui ont permis à la marque Bz.Sac de faire le
tour d’un nombre de pays étrangers, à l’image de l’Italie, la France, le Portugal, la Hongrie, la Tunisie ou encore la Mauritanie, s’est félicité l’un des trois frères fondateurs.

L’authenticité du savoir-faire se ressent encore sur la table d’autres exposants comme c’est le cas de Dr Harhoura, vétérinaire et spécialiste dans l’élevage des abeilles. Cette exposante, qui a voyagé récemment à Marseille dans le cadre de l’exercice de son métier
d’artisan, propose différents produits, à savoir le miel, la propolis, la gelée royale, dont la couleur, l’odeur ou même la texture ne font que parler de leurs bienfaits.

A. T.