Un terrain de 1,7 ha utilisé comme un parc en plein centre-ville irrite le wali de Tiaret

0
9985

Le wali de Tiaret, qui effectuait une tournée au chef-lieu de wilaya, a piqué une colère noire en se retrouvant face à des silos de ciment, des débris de ferraille et de gravats éparpillés sur un vaste champ à proximité de l’université.

Après s’être informé auprès du directeur des domaines, il s’est avéré que le chantier appartient à une entreprise chinoise qui avait reçu une autorisation provisoire pour l’installation d’un parc lui permettant de réaliser des projets de construction à proximité (un centre de formation et des logements à Tiaret à partir de 2003). Sauf que les chantiers ont été achevés, et l’entreprise chinoise, dont un représentant était présent sur les lieux, n’attendait plus que la réception des projets réalisés.

Du coup, Ali Bouguerra, qui apprendra que l’assiette en question était de 1,7 ha, reprochera au directeur des domaines que des surfaces de telle valeur soient laissées à l’abandon, en plein centre-ville et face à l’université, au moment où des projets de construction de logements de fonction pour l’université et l’administration publique sont délocalisés ailleurs, faute de disponibilité d’assiettes à proximité.

Il demandera à ce qu’une notification soit envoyée à l’entreprise chinoise pour libérer les lieux et ordonnera une étude pour la réalisation de 200 à 300 logements pour l’université et l’administration publique.