Victoire de l’extrême droite aux élections législatives en Italie

0
98

C’est une première politique historique. La coalition de droite italienne, chapeautée par le parti d’extrême droit, Fratelli d’Italia, de Giorgia Meloni, est arrivée en tête des élections législatives.

Selon les résultats partiels, Fratelli d’Italia, a obtenu 26,3% des voix exprimées lors de ce scrutin.  

La coalition formée avec l’autre parti d’extrême droite, la Ligue de Matteo Salvini avec 8,9%, et Forza Italia avec 8%, obtient ainsi environ 44% des suffrages, selon les chiffres du ministère de l’Intérieur italien, ce qui lui assure la majorité absolue des sièges aussi bien à la Chambre des députés qu’au Sénat.

« Les Italiens ont envoyé un message clair en faveur d’un gouvernement de droite dirigé par Fratelli d’Italia…Nous gouvernerons pour tous les Italiens », a déclaré Giorgia Meloni lors d’une brève allocution à la presse à Rome. Meloni a revendiqué dimanche soir la direction du prochain gouvernement.

Un fait sans précédent depuis 1945. En restant dans l’opposition à tous les gouvernements qui se sont succédé depuis les législatives de 2018, Fratelli d’Italia s’est imposé comme la principale alternative et est passé de 4,3 % il y a quatre ans à environ un quart des voix (entre 22 et 26 %), selon les premiers sondages de sortie des urnes, devenant ainsi le premier parti du pays.

La gauche loin derrière

Le Parti démocrate (PD), la principale formation de gauche, n’a pas réussi à faire jouer le vote utile contre l’extrême droite et doit se contenter d’un score oscillant entre 17 et 21 %. Le Mouvement 5 étoiles (M5S, ex-antisystème) obtient entre 13,5 et 17,5 % des voix, en chute par rapport à son score historique de plus de 30 % en 2018.

Avec agences