L'Algérie Aujourd'hui
Le Monde

Violences meurtrières en Ethiopie : l’ONU demande une enquête 

La Haute Commissaire de l’ONU aux droits de l’homme, Michelle Bachelet s’est alarmée hier des récentes violences meurtrières en Ethiopie, appelant les autorités à enquêter et à traduire les auteurs en justice, ont rapporté des médias. Mme Bachelet, citée par les médias, s’est dite « profondément bouleversée » par ces violences qui ont fait au moins 30 morts et plus de 100 blessés fin avril dans le nord de l’Ethiopie, selon l’ONU. Les affrontements ont débuté le 26 avril à Gondar, dans la région de l’Amhara, apparemment à la suite d’un conflit foncier, avant de s’étendre rapidement à d’autres régions et à la capitale éthiopienne Addis-Abeba, a-t-elle déclaré. Les violences à Gondar ont été déclenchées par un différend de longue date concernant la propriété de terres autour d’un cimetière entre des membres des communautés chrétienne et musulmane, selon les médias.  Au total, la police aurait arrêté et détenu au moins 578 personnes dans au moins quatre villes en lien avec les affrontements, a ajouté Mme Bachelet. « Je demande aux autorités éthiopiennes de mener rapidement des enquêtes approfondies, indépendantes et transparentes sur chacun de ces incidents meurtriers », a ajouté la responsable onusienne.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez refuser si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus