Vive tension entre les deux Corées

0
79
tension entre les deux Corées

La Corée du Sud a affirmé avoir tiré ce mercredi trois missiles air-sol de précision pour répliquer au tir de missiles nord-coréens.

Les missiles ont été tirés dans les eaux « près de la ligne de limite du Nord, à une distance correspondant à la zone où le missile nord-coréen a frappé », a-t-elle déclaré dans un communiqué.

« Le lancement de missiles nord-coréens est très inhabituel et inacceptable, étant donné que l’un d’eux est tombé près des eaux territoriales sud-coréennes au sud de la Ligne de limite du Nord, pour la première fois depuis que la péninsule se trouve divisée », a expliqué Kang Shin-chul, directeur des opérations pour l’état-major interarmées, lors d’une conférence de presse.

Les habitants de l’île d’Ulleungdo évacués

Il « constitue de fait une invasion territoriale », estime, pour sa part, le président sud-coréen. Yoon Seok-youl a convoqué une réunion du Conseil national de sécurité au sujet de ce lancement, l’un des plus « agressifs et menaçants » depuis plusieurs années, estiment les analystes.

L’un des missiles nord-coréens a atterri dans des eaux situées à seulement 57 kilomètres (35 miles) à l’est du continent sud-coréen, a fait savoir l’armée sud-coréenne.

Dans une alerte diffusée à la télévision nationale, les autorités du pays ont demandé aux habitants de l’île d’Ulleungdo « d’évacuer vers l’abri souterrain le plus proche ».

Manœuvres militaires américano-japonaises

Le Japon a également confirmé le lancement de missiles balistiques présumés nord-coréens, ses garde-côtes recommandant aux navires de se montrer attentifs.

Le premier ministre japonais, Fumio Kishida, a déclaré vouloir « tenir une réunion sur la sécurité nationale dès que possible » en raison de « l’augmentation des tensions dans la péninsule coréenne ».

Séoul et Washington organisent actuellement le plus grand exercice aérien conjoint de leur histoire, baptisé « Tempête vigilante » auquel participent des centaines d’avions de guerre des deux armées.

Avec AFP