Zaghdar: Les prix des voitures reculeront au lancement de la fabrication et l’importation

0
90
Zaghdar ministre de l'industrie

Le ministre de l’industrie, Ahmed Zaghdar, a affirmé ce mercredi dans un entretien accordé à l’APS, que les prix des voitures reculeront avec le début de la fabrication et de l’importation des véhicules.

Ceci parce que la fabrication et l’importation entraînera, a t-il assuré, une amélioration de l’offre, notamment à travers la maîtrise des coûts et des marges bénéficiaires qui seront étudiés.

En ce sens, le ministre a rappelé que la hausse importante des prix des véhicules ces dernières années, a été soutenue, entre autres par l’absence de l’offre et la spéculation.

« Avec le retour de l’approvisionnement à travers l’importation et la fabrication locale, les prix reculeront assurément », a-t-il dit.

Poursuivant, le ministre a expliqué que les véhicules qui seront importés ou assemblés « sont destinés, pour la plupart, à une large frange à l’instar des ceux ayant un revenu moyen.

ceci signifie, a t-il expliqué, que leur coût et les marges bénéficiaires seront étudiés par le fabricant », en sus du  » facteur de la compétitivité qui jouera aussi un rôle dans la baisse des prix ».

« Les prix seront au même niveau des prix dans le reste des pays du monde », a-t-il prévu.

A la question de savoir si les véhicules qui seront fabriqués localement bénéficieront des crédits bancaires, le ministre a affirmé que les véhicules produits localement « sont éligibles aux crédits de consommation, contrairement aux véhicules qui seront importés ».

Revenant sur l’intégration et la sous-traitance locale, M. Zaghdar a rappelé les conditions imposées aux constructeurs de véhicules touristiques et utilitaires légers intéressés par le marché algérien, où un taux initial d’intégration de 30% a été fixé au terme de la 5e année.

Par ailleurs, les constructeurs souhaitant bénéficier des avantages accordés dans le cadre des accords de libre-échange signés par l’Algérie, devraient atteindre un taux d’intégration de 40%.

FIAT Fabriquera quatre (4) types de véhicules

Concernant le projet FIAT du groupe Stellantis, le ministre a expliqué que cette marque fabriquera quatre (4) modèles de véhicules avec une capacité de production initiale de 60.000 véhicules/an, dès la première année, pour atteindre 90.000 véhicules/an.

Concernant l’activité des concessionnaires, le ministre a annoncé que les représentants des ministères membres dans des deux commissions techniques chargées d’étudier les demandes d’agrément pour l’exercice de cette activité ont été désignés fin novembre.

Ceci avec le lancement d’une plateforme numérique en vue de gérer les système, faciliter et simplifier la relations des investisseurs avec le ministère de l’Industrie, a t-il précisé.

Jusqu’au mercredi 7 décembre, 172 comptes ont été enregistrés créés par des opérateurs souhaitant soumettre des demandes dans les deux systèmes, avec le dépôt numérique de 37 demandes pour obtenir une autorisation préalable.

21 de ces demandes concernent l’activité des concessionnaires des véhicules neufs, 13 demandes d’importation des engins et 3 demandes relatives à l’activité de fabrication des véhicules, a t-il détaillé.

Quant à la date d’entrée de la première voiture importée en Algérie, il a expliqué que dès la délivrance de l’agrément, « les choses seront entre les mains du concessionnaire pour engager les procédures d’importation ».