Zitouni à l’ouverture de l’exposition internationale El-Mouggar : «Faire de Tindouf un grand pôle économique»

0
383

PAR R. AKLI

Le ministre du commerce et de la promotion des exportations, Tayeb Zitouni, a mis en avant, hier, la volonté des pouvoirs publics de transformer la wilaya de Tindouf en un grand pôle économique, à la faveur des grands projets stratégiques lancés dans la région et du renforcement des échanges avec les pays limitrophes, dont notamment la Mauritanie. Dans une déclaration à la presse en marge du lancement de la 12e édition de l’exposition internationale El-Mouggar, qui se tient du 5 au 9 mars courant à Tindouf, le ministre du commerce a ainsi tenu à mettre en évidence l’importance de cette grande manifestation commerciale à la fois comme une opportunité de rapprochement avec les pays
voisins, mais aussi comme « un rendezvous économique par excellence », d’autant que l’édition de cette année coïncide, a-til souligné, « avec le lancement de nombreux projets
stratégiques » initiés par le président de la République au sein de cette région. Il citera en ce sens, le mégaprojet structurant d’exploitation de la mine de fer de Gara Djebilet, ceux de la réalisation de la ligne ferroviaire Tindouf-Béchar-Oran et de la route reliant Tindouf à Zouérat en Mauritanie, en plus des postes frontaliers et de la grande zone de libre-échange entre les deux pays.

Autant d’atouts qui vont permettre, selon le ministre, d’ériger un grand pôle économique dans la région, d’en faire un véritable carrefour pour favoriser une nouvelle dynamique commerciale et de renforcer les relations bilatérales avec les pays voisins, en particulier avec la Mauritanie, où l’Algérie, a-t-il ajouté, a déjà mis en place une foire permanente
de la production nationale, tout en y installant des succursales bancaires algériennes pour faciliter les échanges commerciaux et économiques entre les opérateurs des deux pays. Dans cet ordre d’idées, le ministre a fait savoir, lors d’une allocution qu’il a prononcée à l’occasion d’un forum des hommes d’affaires algéro-mauritaniens, que les échanges commerciaux entre l’Algérie et la Mauritanie ont atteint des niveaux record durant ces quelques dernières années, à la faveur surtout de la volonté affichée par les autorités des deux pays d’œuvrer pour l’intensification et le renforcement de leur coopération économique bilatérale, a-t-il relevé.

Au cours des onze premiers mois de l’année écoulée, a-t-il indiqué, les échanges de l’Algérie vers la Mauritanie ont totalisé quelque 414 millions de dollars, contre 227,2 millions dollars durant l’année précédente, soit une très forte croissance de 82%, ce qui dénote, a-t-il dit, d’une réelle volonté politique des deux pays pour booster concrètement les relations de coopération bilatérale. Quant aux exportations hors hydrocarbures, elles ont atteint, a-t-il ajouté, un montant de 62,19 millions de dollars durant la même période, contre 41 millions de dollars l’année précédente, soit une hausse de 51,7%. De même, les
importations en provenance de Mauritanie ont atteint un total de 349,9 millions de dollars, contre 183 millions de dollars en 2022, marquant ainsi un accroissement de 91,2% sur les onze premiers mois de l’année dernière seulement, a-t-il relevé, en ajoutant que les deux pays prévoient d’ores et déjà d’accroître encore davantage leurs échanges économiques et commerciaux durant l’exercice en cours.

R. A.