AG de l’ONU: Riyad Mansour critique le véto américain contre l’adhésion de la Palestine

0
76
Le représentant permanent de la Palestine à l'ONU

Le représentant permanent de la Palestine auprès des Nations unies, Riyad Mansour, a critiqué le véto des Etats-Unis utilisé contre le projet de résolution algérien recommandant à l’Assemblée générale l’admission de la Palestine comme membre à part entière à l’ONU.

Le diplomate palestinien qui intervenait, ce mercredi, à la séance consacrée à l’examen du véto américain à l’AG de l’ONU, s’est étonné que celui qui a soutenu l’adhésion de l’entité sioniste il y a 75 ans au moment où elle transgressait la Charte et les résolutions des Nations unies et qui ignorait la proposition d’une solution juste au conflit, soutient aujourd’hui que l’adhésion de la Palestine doit se faire « dans le respect de cette même solution ».

« Je me tiens devant vous aujourd’hui au moment où les massacres se poursuivent contre le peuple palestinien », a-t-il déclaré avant d’évoquer la découverte récente de charniers à Gaza, témoins de l’atrocité des crimes sionistes.

De son côté, Burhan Ghafoor, Représentant permanent de Singapour et Vice-président de l’AG, a déploré le fait que l’AG de l’ONU se réunisse une nouvelle fois pour examiner un véto américain lié à la question palestinienne.

Le même diplomate a souligné également que les divisions persistant au sein du Conseil de sécurité entravaient la capacité de cette institution à s’acquitter efficacement de ses responsabilités.

Selon la procédure en usage depuis 2022, une réunion de l’Assemblée générale se tient une dizaine de jours après l’usage du droit de véto par l’un des membres permanents du Conseil de sécurité.

Le 18 avril dernier, le Conseil de sécurité a échoué à adopter un projet de résolution présenté par l’Algérie, au nom du groupe arabe, recommandant à l’Assemblée générale l’admission de l’Etat de Palestine comme membre à part entière de l’Organisation des Nations unies.

Le texte a recueilli 12 votes pour, 1 contre (véto des Etats-Unis) et 2 abstentions (Royaume-Uni et Suisse).