Algérie 2-2 Burkina Faso : Les Verts toujours à flot

0
53

Stade de la Paix (Bouaké – Côte d’Ivoire).

Temps caniculaire. Pelouse en bon état.

Affluence nombreuse.

Arbitrage de Tom Abongile . (Afrique du Sud) assisté par Sauru Phatsoane (1er assistant, Lesotho) et Abelmiro Dos Reis Monte (2e assistant, Sao Tome).

Buts : Konaté (45’+3), Bertrand Traoré (71′) Burkina Faso – Bounedjah (51′ et 90’+6) Algérie

Avertissements : Nagalo (17′), Sangaré (23′), Konaté (62′), Djiga (90’+3), Touré
(90’+8) Burkina Faso – Bensebaïni (53′), Bounedjah (90’+6) Algérie

Algérie : Mandréa, Atal, Aït Nouri, Bensebaïni, Mandi, Bentaleb (Slimani 80′), Mahrez (Ounas 73′), Zerrouki, Bounedjah, Feghouli (Amoura 46′), Belaïli (Chaïbi 73′) Entraîneur : Belmadi

Burkina Faso : Koffi, Nagalo (Badolo 84′), Yago, Dayo, E. Tapsoba, Guira (I.
Ouédraogo 39′), Kaboré, Touré, Konaté (Bertrand Traoré 64′), Sangaré (Salou 84′), A. Tapsoba (Djiga 84′) Entraîneur : Velud

DE BOUAKÉ : MALIK A.

Toujours pas de victoire pour la sélection nationale à la CAN-2023 après la deuxième journée. Les Verts ont dû s’arracher pour obtenir un point face au Burkina Faso dans les ultimes minutes du match. La rencontre a débuté avec un rythme lent où les deux équipes semblaient plus craintives. Néanmoins, les Algériens étaient plus animés avec une grosse possession du ballon. Le tempo n’est pas très élevé, mais il n’y avait pas vraiment d’inquiétude dans les deux camps. La première sérieuse opportunité était en faveur de Belaïli, excentré côté gauche. Le n°8 des Verts a tenté sa chance avec une frappe enroulée, obligeant Koffi à réaliser une belle parade pour dégager en corner (12′). Il faut dire que le joueur algérien est le plus en vue et était encore à l’œuvre sur une attaque côté gauche.

Quelques minutes après, Bounedjah a failli se retrouver seul face au but après un beau mouvement collectif. La défense des Etalons a stoppé l’avant-centre algérien in extremis et sans commettre de faute (20′). La plus dangereuse occasion est intervenue à la 25e minute par l’intermédiaire de Bounedjah.

Ce dernier a profité d’une mauvaise relance de Dayo pour placer un tir qui passe juste à
côté des buts des Etalons. C’était très chaud. Les Algériens ont eu une deuxième grosse occasion par Feghouli, qui a obligé le portier du Burkina à réaliser un arrêt sur un tir croisé du droit. Bounedjah reprend le ballon mais rate complètement le cadre (45′). Alors qu’on se dirigeait vers la fin du premier half sur un nul vierge, les Etalons ont trouvé la faille sur leur première occasion. Konaté envoie une tête rageuse au fond des filets. Le but est d’abord refusé par l’arbitre puis validé après recours à la VAR. Contre le cours du jeu, les Burkinabés ont pris l’avantage au score dans le temps additionnel et mènent 1-0 face à l’Algérie.

Après la pause, Belmadi a décidé d’incorporer Amoura à la place de Feghouli. La première alerte était pour le Burkina Faso sur une frappe de Touré, mais le ballon est passé au-dessus. Quelques instants après, Bounedjah a égalisé pour l’Algérie grâce à son opportunisme après un coup franc contré de Belaïli. L’avant-centre algérien, à bout portant, pousse le ballon au fond des filets. Une égalisation arrivée au bon moment. La rentrée de Amoura a fait du bien à l’équipe nationale grâce à la vivacité de l’attaquant des Verts. Sur un centre de Belaïli, Amoura a placé une tête, qui passe largement au-dessus des buts de Koffi, alors qu’il était en bonne position. Et comme en première période, sur une action anodine, les Etalons ont bénéficié d’un coup du sort, puisque l’arbitre a été appelé par la VAR pour confirmer un penalty loin d’être évident. Bertrand Traoré n’a pas tremblé pour
prendre à contre-pied Mandrea (71′). C’était un véritable coup de massue sur la tête des
joueurs algériens, qui étaient pourtant revenus dans le match. Les camarades de Chaïbi vont pousser pour égaliser, et c’est logiquement que leurs efforts ont été récompensés dans le money time. Un corner botté par Ounas a trouvé la tête de Bounedjah pour mettre le cuir au fond des filets.

Une égalisation méritée, qui permet à l’Algérie d’arracher un nul (2-2) face au Burkina Faso. Avec deux points en deux matchs et toujours pas de victoire, les Fennecs ne se sont pas rassurés, mais restent en course pour la qualification pour les 1/8 de finale.

Belmadi : «Nous aurons une finale face à la Mauritanie»

Le sélectionneur national Djamel Belmadi a assuré qu’il fait entièrement confiance à ses joueurs, afin de poursuivre le parcours dans cette CAN2023 Côte d’Ivoire et se qualifier pour le prochain tour.

Quelque peu soulagé, il a indiqué en conférence de presse que le destin est entre les mains de ses joueurs. « Pendant tout le match, l’équipe burkinabè n’a pas représenté une grande menace, par rapport aux occasions que nous nous sommes créé. J’ai confiance en mes joueurs pour se qualifier, surtout après leur performance d’aujourd’hui, qu’ils soient titulaires ou remplaçants. Je n’ai aucun doute sur leurs capacités. Ce type de match doit être joué avant d’accéder à des tours avancés », a-t-il souligné. Belmadi a également indiqué que son équipe a réussi le strict minimum.

« Nous voulions au moins faire un match nul pour préserver nos chances et nous concentrer sur le dernier match. Un dernier match nous attend contre la Mauritanie, qu’il faut gagner. Ce sera une sorte de finale », a-t-il dit, et d’ajouter à propos de Mahrez : « Je n’aime pas me concentrer sur un seul joueur de l’équipe nationale. Mahrez est un leader et a fait de son mieux lors des deux matches. Je connais son importance dans la compétition, et il n’y a aucun joueur dans l’équipe qui impose son style de jeu à l’équipe nationale », a assuré le sélectionneur national.

Velud : «Nous avons raté la victoire»

L’entraîneur du Burkina Faso, Hubert Velud, a reconnu la force de l’équipe nationale algérienne, qui a arraché un précieux match nul contre son équipe dans les derniers instants du match. « Certains joueurs ont été affectés par le résultat. Nous avons pu gagner et faire un bon match. Nous avons livré un excellent match contre l’Algérie. J’ai déjà dit que la force de l’équipe réside à côté de Belaïli et des joueurs qui sont actifs au même poste. Il y avait un problème en fin de match, c’était un manque de concentration, donc le résultat s’est transformé en match nul. Les joueurs n’ont pas beaucoup déçu, mais franchement, nous avons été plus forts que l’Algérie », a-t-il déclaré.

Meilleur butteur et homme du match. Bounedjah : «On doit gagner contre la Mauritanie»

Baghdad Bounedjah a été très décisif à l’occasion de cette confrontation face au Burkina Faso. L’avant-centre algérien, après avoir inscrit le seul but des Verts face à l’Angola, a été double buteur face aux Etalons. Avec trois réalisations, il est en tête du classement des buteurs de la coupe d’Afrique des nations 2023 en Côte d’Ivoire.

Il occupe la première place à égalité avec le buteur de la Guinée équatoriale, Emilio Nsue, auteur d’un triplé contre la GuinéeBissau. Bounedjah a également porté son total de buts avec l’équipe nationale à 25 en 61 matches. Le buteur algérien a assuré que les chances de qualification pour les 1/8 de finale sont intactes, avant le dernier match face à la Mauritanie.

« Hamdoulilah, nos efforts ont été récompensés. Nous voulions gagner, mais nous avons commis des erreurs et encaissé un but à la dernière minute de la première période. Malgré ces faits de jeu, nous sommes restés concentrés et avons égalisé au bon moment. L’adversaire a bénéficié d’un penalty, et malgré cela, nous sommes restés concentrés et avons réussi à égaliser. C’était très difficile, surtout de jouer sous une température très élevée. Nous avons une chance de nous qualifier lors du dernier match et nous nous efforcerons de le gagner », a-t-il affirmé.

M.A.