Conseil des ministres: Les principales décisions

0
1205
Tebboune préside une réunion du Conseil des ministres

Le Président de la République, Abdelmadjid Tebboune, a présidé, ce mercredi, un conseil des ministres consacré à plusieurs secteurs.

Selon le communiqué, le Conseil en question a approuvé l’exposé du ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique sur les statuts et régimes indemnitaires des fonctionnaires appartenant aux corps particuliers de ce secteur.

A l’occasion du même Conseil, le ministre de l’Industrie et de la Production pharmaceutique, Ali Aoun, a présenté un exposé sur le taux d’avancement du projet de trituration de graines oléagineuses (Kotama) à Jijel.

Le projet Kotama entrera en production en juin

Sur ce point, le Président Tebboune a affirmé, précise le communiqué, que « ce projet pour lequel l’Etat a consenti de grands efforts, entrera en phase de production effective en juin prochain, ce qui constituera une plus-value importante pour les capacités de production nationale et l’approvisionnement du marché en huile ».

Le Président a donné, dans ce même sens, des instructions à l’effet de coordonner entre tous les secteurs gouvernementaux et élaborer une vision cohérente pour l’exploitation des résidus des graines oléagineuses dans la production de fourrage.

Tebboune a instruit, à ce sujet, d’accorder la priorité à l’Office national des aliments de bétail (ONAB) et aux coopératives privées dans la wilaya de Jijel.

Des fermes pilotes pour la culture des graines oléagineuses 

Le Conseil a également insisté sur la mise en place de fermes pilotes pour la culture des graines oléagineuses, afin de contrôler l’ensemble de la chaîne de production, de la ferme au consommateur, dans le cadre de la stratégie de sécurité alimentaire.

Concernant le volet agricole dudit projet, le Président a, en premier lieu, ordonné au ministre en charge du secteur d’élaborer « une nouvelle vision sur les fermes pilotes qui soit en droite ligne de l’orientation du pays vers la modernisation, visant à créer une intégration et une complémentarité entre l’Agriculture, l’Industrie et l’ensemble des secteurs du Gouvernement » et aussi d’orienter les procédures dans le sens « de la garantie de la sécurité alimentaire en s’appuyant sur les capacités nationales, en vue de réduire l’importation et limiter le recours abusif aux devises ».

Revoir à la hausse les rendements de la production des céréales 

Après un exposé sur la campagne Labours-semailles pour la saison 2023-2024, le président a mis l’accent sur « l’impératif d’accompagner les professionnels du secteur agricole, à travers l’introduction de techniques de pointe et le changement des mentalités, à même de générer de la richesse dans ce domaine stratégique sur lequel mise l’Etat dans le cadre du développement de l’économie nationale ».

Il a également insisté sur la nécessité de « revoir à la hausse le rendement de la production des céréales par hectare, d’encourager les agriculteurs à travers la valorisation des avantages octroyés par l’Etat et de généraliser l’usage des moyens scientifiques », et aussi d’encourager l’investissement agricole dans le Sud, où toutes les conditions et potentialités nécessaires sont réunies, tout en accélérant la régularisation des cas en suspens depuis des années, au titre du dossier de mise en valeur des terres, en délivrant aux bénéficiaires des actes de propriété, conformément à la législation sur la mise en valeur des terres.

A noter que le Conseil des ministres a approuvé, à l’occasion de ce Conseil, un marché de gré à gré pour l’expansion du port d’Annaba et la réalisation d’une voie ferrée au quai minéralier, eu égard au caractère urgent du projet.