L'Algérie Aujourd'hui
A la Une Sports

Démission du président de la FAF Charaf-Eddine Amara

Le président de la fédération algérienne de football (FAF), M. Charaf-Eddine Amara, a annoncé aujourd’hui au cours d’une conférence de presse qu’il a animé au siège de la FAF à Alger, sa démission du poste de président de la FAF, qu’il occupe depuis le mois d’avril 2021.  M. Amara, qui est revenu sur l’élimination de la récente défaite de l’équipe nationale de football face à Cameroun, et à sa non-qualification à la coupe du Monde 2022 : « L’élimination face au Cameroun, est une déception mais pas une tragédie nationale. Avec le coach Djamal Belmadi, nous avons tout fait pour protéger et accompagner l’équipe nationale. Je souhaite que Belmadi reste à la tête de l’équipe nationale, car il est très important pour le football algérien » a-t-il déclaré.  M. Amara qui a défendu son bilan à la tête de la FAF, en affirmant avoir régularisé la situation financière de la FAF et améliorer ses relations avec les autres fédérations à l’échelle internationale, a assuré également qu’il ne s’est jamais ingéré dans la gestion de l’équipe nationale de football : « J’assume entièrement la situation actuelle, mais je tiens à souligner que je ne me suis jamais ingéré dans la gestion de l’équipe ou dans les prérogatives du sélectionneur. Toutes nos démarches sont légales et réglementaires, loin de toutes les pratiques malsaines et de la corruption. Aujourd’hui nous devons réfléchir à l’avenir du football national » a-t-il martelé, avant d’annoncer sa décision de démissionner de la tête de la FAF : « Sur les réseaux sociaux, j’ai reçu des milliers de menaces de mort notamment après la défaite de l’équipe nationale ! C’est pour toutes ces raisons que j’annonce ma démission du poste de président de la FAF » a-t-il souligné.

O.K.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez refuser si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus