Dominique de Villepin dénonce la main mise du lobby pro-sioniste sur les médias de l’hexagone

0
3004
Dominique de Villepin dénonce la main mise du lobby pro-sioniste sur les médias de l'hexagone

Dominique de Villepin n’y va pas de main morte lorsqu’il s’agit de dénoncer la partialité des médias français quand il s’agit du traitement de l’information. Invité au quotidien de Yann Barthès, l’ancien premier ministre et ministre de l’intérieur relève la domination financière du lobby pro-sioniste des médias qui empêche l’émergence d’une voix libre.

Après la diffusion d’un sujet sur les stars américaines qui ont perdu des contrats professionnels et autres sanctions à cause de leur soutien à la Palestine, Dominique de Villepin a commenté : « La règle financière qui est imposée aujourd’hui aux Etats Unis dans la vie culturelle, elle pèse lourd. Malheureusement, nous le voyons aussi aujourd’hui en
France, et tout cela est profondément regrettable sur le plan de la liberté et de la capacité à façonner un esprit public. »

Aussitôt, Dominique de Villepin est accusé d’antisémitisme et de complotisme, notamment par la voix de Jacques Attali. Il répond à ces accusations : « On peut critiquer les Etats-Unis, sans être forcément antisémite. On peut critiquer le sionisme messianique d’une partie du gouvernement israélien, sans être antisémite. On peut soutenir l’idée de justice pour le peuple palestinien, sans être antisémite. »

A propos de la guerre en Palestine, Dominique de Villepin avait déclaré que la bande de Ghaza est une prison à ciel ouvert. « On se dit que quelque chose a été raté, par nous tous, par l’ensemble de la communauté internationale, avec l’amnésie qui a été la nôtre, l’oubli qui a considéré à imaginer que cette question palestinienne allait pouvoir s’effacer devant un accord économique, stratégique et diplomatique, comme substitut à cette tragédie. »