En marge du MNA: Attaf s’entretient avec plusieurs de ses homologues

0
91
Attaf MNA

Le ministre des Affaires étrangères, Ahmed Attaf a tenu, en marge de sa participation aux travaux du 19e Sommet du Mouvement des non-alignés (MNA), des rencontres bilatérales avec ses homologues de Palestine, de Tunisie, du Yémen, d’Azerbaïdjan et du Tchad.

Avec le ministre des Affaires étrangères de l’Etat de Palestine, Riyad Al-Maliki, Ahmed Attaf a, selon le communiqué du ministère, convenu de « renforcer la coordination pour intensifier la pression diplomatique sur le Conseil de sécurité afin de l’amener à assumer ses responsabilités pour imposer un cessez-le-feu et assurer la protection internationale au peuple palestinien ».

Les entretiens entre Attaf et son homologue tunisien, M. Nabil Ammar, ont constitué, précise le communiqué, « une occasion renouvelée de passer en revue de nombreuses questions relatives aux relations de fraternité et de coopération entre les deux pays et les deux peuples frères, ainsi qu’aux développements dans la région du Maghreb », ajoute la même source.

Le chef de la diplomatie algérienne a également examiné avec son homologue yéménite, Ahmed Awad Ben Moubarak,  » les développements de la crise dans ce pays frère et aux moyens par lesquels l’Algérie, depuis son siège au Conseil de sécurité, peut contribuer à soutenir le processus politique parrainé par l’ONU dans ce cadre, sur la base des résolutions pertinentes de la légalité internationale ».

Lors d’une rencontre avec son homologue azerbaïdjanais, M. Jeyhun Bayramov, les deux ministres ont passé en revue « les échéances à venir et les moyens de les exploiter au service des priorités de la coopération bilatérale dans les domaines politique et économique ».

Lors de sa rencontre avec son homologue tchadien, M. Mahamat Saleh Annadif, « les deux ministres ont convenu de la nécessité de préparer au mieux la prochaine session de la Commission mixte de coopération et d’oeuvrer à insuffler une nouvelle dynamique aux relations historiques et profondes entre les deux pays et deux peuples frères », a conclu le communiqué du ministère.