Algérie USA : Le partenariat sécuritaire se renforce

0
1586
USA-Algérie

L’Algérie et les Etats-unis d’Amérique ont amorcé, cette semaine, une nouvelle étape dans la concrétisation de leur coopération dans le domaine de la lutte contre le Financement du terrorisme et de blanchiment d’argent.

Les deux pays viennent, en effet, de passer à une phase plus concrète à travers l’organisation d’un atelier consacré à l’échange d’expertise entre les fonctionnaires des institutions judiciaires des deux pays.

Selon un communiqué de l’ambassade des USA en Algérie, plus de 25 fonctionnaires représentant le ministère algérien de la Justice et cinq (05) fonctionnaires du ministère américain de la Justice ont pris part à cet atelier organisé du 11 au 15 février. 

L’ambassade US précise que cet atelier de cinq (05) qui s’est tenu à la Résidence des magistrats d’Alger a été consacré à la lutte contre le financement du terrorisme et le blanchiment d’argent et, plus précisément, aux tendances en matière de criminalité financière et des techniques d’enquête compensatoires.   

Le communiqué souligne que « cet événement a permis de renforcer le partenariat sécuritaire entre les États-Unis et l’Algérie à travers le dialogue, l’échange d’expertise et la coopération bilatérale ».

Partage de techniques pour détecter le blanchiment d’argent

Les deux parties ont également exploré, ajoute t-il encore, « des approches multiformes pour prévenir le financement du terrorisme et ont partagé des techniques pour détecter le blanchiment d’argent ». 

Au dernier jour de l’atelier, ajoute encore le communiqué, le secrétaire général du ministère algérien de la justice, Mohamed Regaz, et l’ambassadrice des États-Unis en Algérie, Elizabeth Moore Aubin, ont prononcé des allocutions au cours desquelles ils ont souligné l’engagement commun des États-Unis et de l’Algérie dans la lutte contre les organisations criminelles et le financement illicite. 

« Nos deux pays ont fait de grands progrès dans la lutte contre le financement du terrorisme », a déclaré la diplomate américaine à l’occasion, ajoutant que « les menaces étant devenues plus complexes, plus interconnectées et plus avancées sur le plan technique, notre coopération et notre entraide judiciaire deviennent de plus en plus importantes« .