Finances: La loi de finance 2023 adoptée par le Sénat

0
235
Conseil de la nation adopte la loi de finances 2024

Le Conseil de la Nation a adopté, ce jeudi, le texte de loi de finances pour 2023, à l’unanimité de ses membres.

L’adoption s’est faite lors d’une séance plénière présidée par M. Salah Goudjil, président du Conseil, en présence du ministre des Finances, Brahim Djamel Kassali et de plusieurs ministres.

C’est, à vrai dire, sans surprise que la LF 2023 a été adopté à l’unanimité. Pour cause: son  texte propose une série de mesures tant en matière d’appui à l’investissement, dans la sphère fiscale, et en termes de préservation du pouvoir d’achat du citoyen.

Le texte s’inscrit, de surcroît, dans le cadre d’une nouvelle approche budgétaire centrée sur les objectifs pour davantage d’efficacité et de transparence.

Pour ce qui est du cadrage macroéconomique, le budget 2023 est basé sur un prix de référence du baril de pétrole à 60 dollars et un prix du marché à 70 dollars.

Le texte prévoit un taux de croissance de 4,1%, une inflation de 5,1%, des exportations de 46,3 milliards (mds) de dollars, des importations de 36,9 mds USD et des réserves de change de 59,7 mds USD.

Les recettes prévisionnelles pour 2023 sont de 7901,9 mds DA (+4), alors que les dépenses sont de 13786,8 mds de DA, dont 9767 mds de DA de dépenses de fonctionnement, soit un déficit budgétaire de 4092,3 mds de DA (-15,9% du PIB).