Gara Djebilet, ce que rapportera le projet à l’Algérie

0
211
mine de gara djebilet

L’exploitation de la gigantesque mine de fer de Gara Djebilet, située dans la wilaya de Tindouf, commence à prendre forme, après les premières explosions effectuées avant-hier sur le premier chantier. Ce projet vieux de plusieurs décennies devient enfin une réalité. Après le début des travaux, l’Algérien lambda s’interroge sur ce que rapportera le projet à l’économie nationale.

L’exploitation de ce projet permettra de répondre à la fois aux besoins du marché local en matière de minerai et de viser l’exportation à moyen terme soit en produits minerai ou en fer. D’après les données livrées par les responsables du projet, la production de la mine permettra, à partir de 2026, une production de 20 millions de tonnes de minerais avant d’atteindre le niveau maximal, début 2040, avec 40 millions de tonnes par an.

Pour le moment, il s’agit du volume de production de la mine. Pour ce qui est de la valeur de la production – si on se réfère aux prix pratiqués sur le marché international – la mine deviendra de plus en plus rentable à long terme. On trouvera que le projet procurera environs 2 milliards de dollars en 2026, pour une moyenne de production de 20 millions de tonnes par an, dans le cas où l’Algérie procédera à l’exportation de la matière première avec le prix actuel de minerai de fer sur le marché international qui s’établit à 130,74 dollars la tonne, soit en baisse de moins de 0,4% sur un mois et en baisse d’au moins de 39% sur un an. Pour ce qui est du long terme, le projet pourrait rapporter entre 4 et 5 milliards de dollars avec l’entrée en exploitation maximale de la mine.

En effet, le projet sera encore plus rentable si l’Algérie investit dans la transformation de la matière et exporter le produit fini. A long terme, le projet vise à porter la production nationale en fer à 16 millions de tonnes pour un besoin du marché local estimé à 9 millions de tonnes par an. L’exportation de l’excédent de la production permettra à long terme d’exporter pour près de 10 milliards de dollars par an avec un prix à 1200 dollars la tonne d’acier, dont les prix enregistrent actuellement une hausse de 14,7% sur un mois et de 16,2% sur un an.

Contrairement à ce qui s’est dit sur l’exploitation de ce méga projet de mine de fer de Gara Djebilet, son exploitation maximale et l’investissement dans la transformation de la matière première permettront de procurer une ressource financière importante pour le trésor public à long terme et constituer une ressource financière supplémentaire à celle des hydrocarbures qui dominent la balance commerciale du pays.
A. B.