Gel des taxes sur l’importation de matériel informatique et électronique : Une mesure salutaire

0
247

/Après le débat houleux qui a suivi la publication des nouveaux tarifs douaniers cumulés appliqués par les services des douanes sur l’importation du matériel informatique et électronique, le Président de la république vient de décider de la suspension de l’application de ces nouvelles dispositions contenues dans la loi de finances 2022.

Lors du conseil des ministres tenu hier, le président de la République a ordonné le gel de de l’application des nouvelles dispositions contenues dans la loi de finances 2022, et de se contenter uniquement de l’application des taxes et des droits de douanes actuels notamment en ce qui concerne le commerce électronique.  Selon le communique du Conseil des ministres, le Président a ordonné la suspension de tous les taux cumulés imposés à l’importation du matériel informatique et électronique destinés à usage personnel ou professionnel pour les start-up par la voie du commerce électronique. «Il est décidé la suspension de tous les taux cumulés des droits et taxes inscrits aux tarifs douaniers contenus dans la loi de finances 2022 concernant le dédouanement des produits informatiques et électroniques importés via le commerce électronique et destinés à usage personnel et professionnel pour les start-up en se contentant de tarification réglementée», lit-on dans le communiqué. Cette nouvelle décision prise par le Président est donc intervenue pour la protection du consommateur algérien et également d’alléger l’impact de la tendance inflationniste que connait le marché international de ces produits et de participer au développement du secteur du numérique qui est considéré comme la base de développement économique du pays.

Les professionnels du numérique soulagés

Pour ce qui est de la protection du consommateur algérien des retombés de crise économique mondiale et la tendance inflationniste qui caractérise les marché internationaux, «le président de la République a ordonné au gouvernement de prendre toutes les mesures nécessaires pour réduire l’impact de cette inflation galopante (…) jusqu’à la stabilité du marché». Pour rappel, la loi de finances 2022 a introduit de nouvelles dispositions concernant le dédouanement des produits achetés en ligne, importés par les voyageur ou envoyés par colis postal ou messagerie des taux cumulés de droit et taxe inscrits aux tarifs douaniers variant entre 60 et 130%, notamment pour dédouanement du matériel informatique et électronique, ce qui a provoqué la colère des acteurs du secteur qui lancé un cri de détresse. Hier, le groupement acteurs algériens du numérique a considéré ces nouvelles dispositions appliquées depuis le début de l’année courante de pesantes et qui constituent une entrave au développement du secteur du numérique. Leur appel a trouvé un écho chez les hauts responsables de l’Etat comme le confirme la décision prise hier Abdelmadjid Tebboune dans ce sens.

  1. B.