Nabil Asli, faiseur de joie

0
323

Nabil Asli est l’un des acteurs les plus populaires de sa génération. Talentueux, il est capable de donner vie à des personnages complexes et ambigus. Des planches de théâtre aux plateaux de tournage, le comédien, qui est également réalisateur et metteur en scène, a su conquérir le cœur des Algériens au fil des années et des rôles qu’il a brillamment interprétés.

PAR DELLOULA MORSLI

Né le 18 décembre 1980 à Tipaza, l’enfant de Fouka a fait ses premières armes chez les scouts, avec qui il découvre le théâtre. Il débute sa carrière d’acteur au théâtre national où il a joué dans plusieurs pièces, dont « Les Physiciens » de Frédéric Domat et « Bled Echams » (pays de soleil) de Hajar Bali.

Titulaire d’une licence en arts du spectacle obtenue à l’institut national des arts dramatiques de Bordj El-Kiffan, Nabil ne se contente pas de d’interpréter des rôles. En effet, il s’intéresse aussi à la mise en scène et l’écriture dramaturgique. D’ailleurs, il met en
scène quelques pièces de théâtre, à l’image de « La Fabuleuse » de Youcef Taouint en 2006. Le comédien apparaît dès 2008 dans des feuilletons comme « Jourouh el hayet » (blessures de la vie) ou « Qouloub fi siraa » (cœurs en conflit), mais c’est en 2009 que le public algérien le découvre au cinéma dans le long métrage « Harragas » de Merzak Allouache.

La carrière de Nabil décolle et il alterne les rôles entre le grand et le petit écrans. Il retrouve d’ailleurs le réalisateur de « Chouchou » pour les films « Normal » en 2011, « Le repenti » en 2012, « Les terrasses » en 2013 et plus récemment, sur le tournage de « Première ligne » en novembre dernier.

En 2014, l’acteur s’est vu décerner le prix du meilleur acteur pour son rôle dans « La preuve », réalisé par Ammor Hakkar, lors du 15e festival international du film d’Ourense, en Espagne. A l’aise pour interpréter des personnages tragiques, Nabil s’est illustré en campant des rôles comiques à la télévision. De « Kahwat El Gosto » à « El Bat’ha », en passant par « Dar Stah », il dénonce avec humour et intelligence les travers de la société algérienne,
notamment dans « Daqious et Maqious » réalisé avec son ami Nassim Hadouche. Ces séries humoristiques ont connu un véritable succès auprès du public algérien. Nabil n’a pas oublié
ses premières amours pour autant, il est remonté sur scène à l’occasion du dernier festival national du théâtre professionnel. Il est actuellement en tournage pour la seconde saison de la série « El Bat’ha » dans laquelle il incarne l’incontournable El-Laz.

D. M.