Revue « El-Djeich »: La souveraineté nationale est une « ligne rouge » à ne pas franchir

0
293
Revue El-Djeich

Le principe de la souveraineté nationale pour l’Algérie a été et restera l’une des composantes fondamentales de l’Etat et une « ligne rouge » à ne pas franchir, a affirmé la revue El-Djeich dans son dernier numéro.

L’édito d’El-Djeich souligne, à ce titre, que l’ANP  « est prête à contrecarrer toute tentative visant à attenter à la sécurité, la souveraineté et l’intégrité territoriale du pays ».

« Le principe de la souveraineté nationale pour notre pays a été et restera toujours l’une des composantes fondamentales de l’Etat et une ligne rouge qu’il ne serait permis à quiconque de franchir, quelles que soient les circonstances ou la cause », a souligné El Djeïch, ajoutant que « l’Algérie qui a sacrifié des millions de martyrs pour recouvrer sa souveraineté, veille aujourd’hui à la préserver et à la défendre de toutes ses forces ».

Dans son éditorial intitulé: « Notre souveraineté, un legs inestimable », la revue a souligné également que « lorsque notre vaillant peuple s’est résolu à changer le cours de l’Histoire, ce qu’il fit, il a pris son destin en main et a entrepris de développer le pays à tous les niveaux afin de construire une Algérie forte ». « Il était donc logique que notre pays recouvre sa souveraineté sur ses espaces terrestre, maritime, aérien ainsi que sur ses ressources nationales dans leur intégralité », poursuit l’édito.

L’ANP continue de jouer un rôle vital dans la sécurisation des installations énergétiques 

Après avoir rappelé le processus de nationalisation des hydrocarbures, l’édito d’El Djeich a souligné que conformément à la volonté des hautes autorités de notre pays de développer ce secteur, « l’ANP continue, avec succès, par le biais de ses unités, de jouer un rôle vital en matière de sécurisation globale des différentes installations énergétiques et est entièrement prête à contrecarrer toute tentative visant à attenter à la sécurité de notre pays, à la souveraineté nationale et à son intégrité territoriale ».

A cet effet, la revue soutient que « l’ANP tire sa force, en accomplissant ses nobles missions sur plusieurs fronts, du lien existentiel étroit et profond qu’elle entretient avec le peuple algérien », affirmant que c’est « une armée qui, contrairement au reste des armées du monde, (qui) n’a pas été créée par décret mais qui est née dans le creuset d’une grandiose Révolution libératrice qui fut un exemple pour les peuples épris de liberté et d’indépendance ».

« Il ne fait pas de doute que les acquis réalisés par nos Forces armées à tous les niveaux sont le fruit de cette cohésion enracinée entre le peuple et son armée, cohésion renforcée par la décision de Monsieur le Président de la République d’instituer le 22 février +Journée nationale de la fraternité et de la cohésion entre le peuple et son armée pour la démocratie+ », note également El Djeïch.