Tout sur la visite de Draghi à Alger

0
27

/Le Premier ministre italien, Mario Draghi, est attendu à Alger demain en compagnie d’une délégation qui devrait comprendre le PDG du groupe énergétique italien ENI, Claudio Descalzi, le ministre des Affaires étrangères, Luigi Di Maio, et le ministre de la Transition énergétique, Roberto Cingolani.

Au cours de sa visite éclair d’une journée, Draghi sera reçu par le président de la République algérienne, Abdelmadjid Tebboune, et tiendra diverses réunions institutionnelles bilatérales et multilatérales. Outre l’augmentation d’approvisionnement en gaz à court et à moyen terme, une source gouvernementale italienne a révélé à Reuters que l’accord comprendrait également des co-investissements dans des projets d’énergie renouvelable. «Draghi signera l’accord institutionnel entre les deux pays, puis ENI et Sonatrach achèveront les aspects techniques », a déclaré la même source à cette agence. Par ailleurs, le chef de l’exécutif italien posera les bases du prochain sommet intergouvernemental prévu à Alger dans les prochains mois, quelque temps après la visite d’État de Tebboune en Italie prévue fin mai.

«2 milliards m3 dans l’immédiat…»

Le voyage de Draghi à Alger, intervient quelques jours après la visite à Alger du PDG d’ENI, Descalzi, reçu à la fois par le Premier ministre Aïmene Benabderrahmane et le ministre de l’Énergie et des Mines Mohamed Arkab. Les directeurs généraux de Sonatrach et d’ENI, respectivement Toufik Hakkar et Claudio Descalzi, ont évoqué, l’augmentation de l’approvisionnement de gaz vers Italie, sans toutefois fournir de données précises. Une source de Sonatrach a indiqué à l’agence de presse italienne Nova que la société algérienne exporterait actuellement environ 22 (21,2 selon Reuters) milliards de mètres cubes via Transmed, laissant place à une capacité potentielle de 10 milliards de mètres cubes supplémentaires. «Avec la consommation locale actuelle, l’Algérie peut exporter au maximum 2 milliards de mètres cubes supplémentaires dans les délais actuels», a tenu à préciser le responsable de Sonatrach à Nova. Il faut savoir que l’Algérie est le deuxième fournisseur de gaz de l’Italie Le gazoduc Transmed achemine du gaz algérien vers les côtes italiennes depuis 1983. Il a une capacité quotidienne de plus de 110 millions de mètres cubes mais transporte actuellement moins de 60 millions de mètres cubes. Rome a déclaré qu’elle cherchait à obtenir 9 milliards de mètres cubes supplémentaires de l’Algérie.

Qu’est-ce que le «remplissage»

Cela mène inévitablement à la question : comment l’Algérie va pouvoir vendre plus de gaz à l’Italie ?  ENI, qui détient des contrats gaziers à long terme avec Sonatrach, a annoncé en mars dernier une découverte importante dans le désert algérien avec environ 140 millions de barils de pétrole en place. Son homologue Sonatrach a annoncé au cours de cette semaine qu’elle prévoyait de doubler sa production d’ici 4 ans grâce à un investissement de 40 milliards de $. Mais cela n’a pas dissipé totalement les doutes émis sur les capacités d’assurer les 9 milliards de m3 voulus à court terme. Une 2e source interrogée par Reuters a donné une réponse que nous sommes incapables de juger sans l’avis d’un expert, mais qui démontre si besoin que des solutions existent, parmi elles : le remplissage. «La production peut être augmentée rapidement en utilisant des techniques de remplissage pour améliorer les résultats des puits déjà en production et les champs qui ne produisent pas encore peuvent être accélérés», dit-il. Nous avons tenté de joindre 3 experts algériens de renommée, sans succès.  Sur les manuels que nous avons pu consulter, nous avons appris que «le remplissage est une application qui consiste à remplir ou recharger un fluide à haute pression. Dans l’industrie pétrolière et gazière, cela peut être appliqué pour mettre sous pression les composants de puits nécessaires à différentes étapes du démarrage du puits. Dans les processus industriels, les accumulateurs sont remplis de liquides ou de gaz. Les fluides de ces accumulateurs sont ensuite utilisés pour stocker de l’énergie pour une variété d’applications à haute pression». On y reviendra dans nos prochaines éditions avec plus de détails.

S. H.

++++++++++++++++++

Au programme de Draghi à Alger, un itar avec le Président

Le Premier ministre Italien, Mario Draghi, arrivera demain à Alger à 13h30). Comme le veut la tradition, il ira déposer une gerbe de fleurs au Monument des Martyrs à 14h10. A 14h30 il sera au Palais présidentiel à El Mouradia pour un entretien avec le Président Tebboune. A 18h30, le premier ministre recevra la communauté italienne en Algérie à l’ambassade d’Italie. Puis à 19h20, il partagera un iftar avec Abdelmadjid Tebboune dans la résidence d’État du Président.