Un soldat américain s’immole pour dénoncer les massacres à Ghaza

0
177

Il s’appelait Aaron Bushnell, et il avait 25 ans. Ce soldat américain s’est rendu devant l’ambassade israélienne à Washington et s’est immolé par le feu, dimanche 25 février. Aaron Bushnell diffusait son action sur Twitch, en déclarant qu’il ne souhaitait plus être complice du génocide à Ghaza. Avant de passer à l’acte, le soldat a déclaré qu’il s’agissait d’un « acte extrême de protestation ». Il a cependant précisé : « Ce n’est pas du tout extrême. C’est ce que nos classes dirigeantes fascistes ont rendu normal. » Après avoir mis le feu à ses vêtements, le soldat a crié plusieurs fois « Free Palestine ! ».