Voitures FIAT en Algérie : ce qu’a dit le PDG de Stellantis (vidéo)

0
154

Le groupe italien de construction automobile FIAT, qui a signé jeudi une convention-cadre avec le ministère de l’Industrie pour la fabrication de ses voitures en Algérie, compte apporter aux consommateurs algériens « ce qu’il a de meilleur », a assuré jeudi à Alger, Carlos Tavares, PDG du groupe Stellantis, qui compte dans son portefeuille la marque italienne.

S’exprimant en marge de la signature de la convention, M. Tavares a déclaré qu’il « n’y aura aucun décrantage » entre les Fiat qui seront fabriquées dans la zone industrielle Tafraoui dans la wilaya d’Oran et celles fabriquées ailleurs dans le monde, assurant que « le consommateur algérien aura droit aux mêmes modèles et aux mêmes technologies ».
Pour Stellantis, « la mission est très claire: avec la marque Fiat, nous allons apporter à la société algérienne ce que nous avons de meilleur pour offrir aux Algériens une mobilité sûre, propre et abordable », a-t-il promis.

M. Tavares, a avancé que Fiat apportera à l’Algérie « les modèles, les plates-formes et les technologies », soulignant que le groupe a parfaitement « compris l’intérêt de l’Algérie, à savoir converger le plus rapidement possible vers une intégration locale, la plus élevée possible », un intérêt qu’il dit partager.

Cette intégration va « progresser au fur et à mesure que le marché se développe et que notre part de marché se développe aussi », a-t-il encore assuré, estimant que le marché algérien possédait un « potentiel très important ».

« C’est un honneur, une joie et une opportunité d’être en Algérie avec des équipes dont le travail a été très convergeant, ce qui augure d’un avenir souriant, compte tenu de la qualité de la relation déjà établie durant les dernières semaines », s’est-il réjoui.

La convention-cadre a été signée par le directeur de la coopération internationale au ministère de l’Industrie, Zineddine Boussoussa, et le directeur de la région Afrique et Moyen-Orient du groupe Stellantis, Samir Cherfan, en présence du ministre de l’Industrie, Ahmed Zaghdar, et de Carlos Tavares, PDG du groupe Stellantis, quatrième groupe automobile mondial, ainsi que de l’ambassadeur d’Algérie en Italie et de l’ambassadeur
d’Italie en Algérie.

En vertu de cette convention-cadre, le constructeur italien lancera en Algérie un projet de construction et de production de véhicules de marque FIAT et développera les activités industrielles et les services après-vente et de pièces détachées de la marque.