ANEM : grève des employés à partir du 6 mars

0
156

/Les employés de l’Agence Nationale de l’Emploi (ANEM) ont décidé d’enclencher une grève ouverte à partir du 6 mars prochain.

Si une telle décision a été prise, c’est pour protester contre ce qu’ils ont qualifié « d’absence de réponse » à leurs revendications de la part des autorités compétentes appelant, par la même occasion, le ministre du Travail, de l’Emploi et la Sécurité sociale à intervenir pour régler ce problème afin d’assurer la continuité et la stabilité au sein des agences nationales de l’emploi.

Dans une lettre adressée au ministre ainsi qu’au directeur général de l’Agence nationale de l’emploi, les  employés de l’ANEM ont réclamé l’intégration de leurs ex-collègues licenciés arbitrairement, y compris les syndicalistes, à l’image du secrétaire national chargé de l’organique et du secrétaire général de l’Agence à Mila ainsi que de revoir la manière dont l’administration traite le syndicat puisque ce dernier n’est pas considéré comme un partenaire. D’ailleurs, plusieurs décisions ont été prises par la direction et c’est ce qui n’a pas été du gout des membres du syndicat qui réclament à ce qu’ils soient consultés avant que des décisions soient prises notamment lorsque ça concerne les promotions. En ce qui concerne l’instruction de la direction générale, au titre du n°29 du 20/02/2022, qui était ambiguë dans sa partie compensatoire – selon la lettre -, il n’est pas possible de l’appliquer sans garantir aux travailleurs la rémunération des heures supplémentaires. Le syndicat a exigé le changement immédiat du système interne et sa reformulation car il n’est pas conforme – toujours selon les propos tenus par les auteurs de cette lettre – aux lois de l’État, soulignant son rejet de nombreux articles consacrés à une « dictature » administrative, y compris, par exemple, l’article 121.

F. C.