Aoun : « 2024 sera l’année d’évaluation des compétences » (vidéo)

0
434
Aoun : « 2024 sera l’année d’évaluation des compétences » (vidéo)

Intervenant mardi soir en marge d’une visite et d’inspection effectuée au niveau de la wilaya de Djelfa, le ministre de l’Industrie et de la Production Pharmaceutique M. Ali Aoun, a assuré que l’année 2024 sera l’année de l’évaluation de la gestion et des compétences des gestionnaires.

Aoun qui a appelé à doubler les efforts pour relancer les entreprises économiques du secteur public et concrétiser les projets de développement et d’investissement inscrits par les pouvoirs publics.

Le ministre de l’Industrie a également soulevé certaines difficultés liées à la gestion des entreprises publiques en assurant que ces dernières souffrent de problèmes de gestion et de mangement.

58 autorisations définitive d’exploitation attribuées 

Poursuivant son intervention, M. Aoun a présenté des clarifications concernant les procédures de récupération du foncier économique non-exploité dans cette wilaya, en soulignant que les assiettes récupérées seront attribuées aux petites et moyennes entreprises dans cette wilaya mais aussi pour la réalisation de grands projets d’investissement. Le même responsable a instruit également les responsables locaux pour parachever les opérations d’aménagement de la zone industrielle d’Aïn Oussara pour permettre l’implantation de nouveaux projets importants.

« Le problème des entreprises économique est un problème de gestion et un problème de compétence. Aujourd’hui je suis là pour réitérer l’engagement du ministère pour relancer le secteur de l’industrie dans la wilaya de Djelfa » a-t-il déclaré.

Il est utile de préciser qu’au cours du premier jour de cette visite, M. Aoun a présidé la cérémonie officielle pour l’attribution de 58 autorisations définitive d’exploitation pour des projets d’investissement implantés dans cette wilaya.

La visite se poursuit ce mercredi pour sa deuxième journée consécutive dans la wilaya de Djelfa, où le ministre Aoun s’est rendu dans la localité de Sadr relevant de la commune d’Aïn el Bell pour superviser le projet de la réalisation d’une cimenterie.

Selon les chiffres communiqués par les services de la wilaya de Djelfa, la mise en service de cet important projet permettra la création de 400 postes d’emplois directs et 350 indirects.

 

O.K.