Approvisionnement de l’Europe en produits énergétiques : L’Algérie gagne des parts de marché

0
1115
Approvisionnement de l'Europe en produits énergétiques : L'Algérie gagne des parts de marché

PAR ABDELLAH B.

Au moment où les partenaires énergétiques de l’union européenne sont en perte de vitesse en matière d’approvisionnement en gaz, suite à la baisse des importations du vieux continent durant le deuxième trimestre de l’année en cours, l’Algérie gagne en parts de marché et reste parmi les plus importants fournisseurs de l’espace européen en ce combustible.

En effet, selon le dernier rapport de l’union européenne, Eurostat, sur les importations de gaz naturel et de gaz liquéfié, l’Algérie a vu augmenter ses parts du marché en valeur et en volume, après la baisse des importations européennes durant le deuxième trimestre de cette année par rapport à la même période de l’année précédente.

« Au deuxième trimestre 2023, par rapport à la même période de l’année précédente, les importations énergétiques (gaz et pétrole) de l’UE ont diminué de 39,4% en valeur et de 11,3% en volume. »

En allant dans les détails, le rapport en question fait état d’une hausse significative des parts de marché de l’Algérie durant le deuxième trimestre de l’année en cours comparativement à la même période de l’année précédente. Les parts de l’Algérie ont atteint « 16,5% de la valeur des importations européennes en gaz naturel contre 7,2% durant la même période l’année précédente, soit une augmentation de 9,3 points de pourcentage ». En volume, les exportations algériennes vers le marché européen représentent « 17% des importations globales de l’UE » durant le deuxième trimestre de cette année, contre « 13% durant la même période de l’année précédente ».

De ce fait, l’Algérie conserve sa place de troisième fournisseur de l’espace européen en gaz naturel et tente de la renforcer durant les années à venir, notamment avec les plans d’investissement entamés dans le cadre de l’amélioration de sa production pour, à la fois, honorer ses engagements vers l’Italie et également partir à la conquête de nouveaux marchés en Europe de l’Est, dont le premier pas est déjà fait en direction de la Slovénie et les discussions sont en cours avec la Hongrie.

GNL, «seuls les parts de l’Algérie et du Nigeria ont augmenté»

Pour ce qui est du marché du gaz naturel liquéfié, l’Algérie préserve sa quatrième place des fournisseurs de l’espace européen en ce produit, tout en augmentant ses parts de marché. Selon le rapport en question, la part de l’Algérie dans la valeur du marché européen du GNL est de 9,9% durant le deuxième trimestre de l’année en cours contre 4,7% enregistré durant même période de l’année précédente, soit une augmentation de 5,2 en points de pourcentage.

En volume, les exportations algériennes vers la zone euro représentent 7,7% des importations européennes durant cette période, contre 5,2% durant la même période de l’année dernière, soit une augmentation de 2,5 en points de pourcentage. Dans ce sens, le rapport européen indique que parmi les fournisseurs de l’union européenne, seuls l’Algérie et le Nigeria ont vu leur part augmenter de +5,2 pp et +1,0 pp respectivement, et ce, par rapport au deuxième trimestre 2022.

En revanche, les parts respectives des États-Unis, de la Russie et du Qatar ont baissé de 2,8 pp, 2,7 pp et 1,1 pp respectivement. Pour ce qui est de la part de l’Algérie sur le marché européen des produits pétroliers, la place de l’Algérie n’est pas substantielle même si elle enregistre une hausse durant cette période. Elle ne représente que 4,2% de la valeur des importations européennes et 3,9% en volume contre 3,8% et 3,2% durant la même période de l’année précédente.

A. B.