Est-ce le vrai retour du complexe d’El-Hadjar ?

0
17
Hadjar

/Le complexe Imetal, spécialisé dans la sidérurgie, à travers ses branches, notamment le complexe d’El-Hadjar, a contribué à hauteur de 4,5% au taux de croissance de l’économie nationale, qui a dépassé les 6% en 2021.

Le complexe a réalisé au cours de cette année des exportations de 500.223 tonnes,estimées à plus de 70 millions de dollars, et une valeur financière de 9,6 milliards de dinars. Ces opérations d’exportation comprenaient l’Égypte, l’Espagne, l’Italie, la Tunisie, la Syrie et la Turquie. La Chine et le Pakistan client tradionels d’Imetal n’ont pas fait de commande en 2021.  Ces résultats sont encourageants si on prend en considération les conditions financières difficiles que traverse le complexe depuis quelques années. Les dettes accumulées laissées par le partenaire précédent s’élevaient à près d’un milliard de dollars. Pour comprendre les autres entraves à la production, il est utile de rappeler que le complexe El-Hadjar n’a pas encore reçu la deuxième tranche du budget d’investissement qui lui avait été allouée dans le cadre de la politique du Comité des contributions de l’État en 2019. Depuis sa création, le complexe d’El-Hadjar a toujours bénéficié de prêts bancaires à long terme avec un taux d’intérêt de 3%, similaire au reste des concurrents. On peut ajouter à cela le fait que le complexe avait consacré toutes ses capacités techniques de production à la production d’oxygène médical pour les hôpitaux à El Tarf et Annaba pendant 57 jours consécutifs lors de la troisième vague de Covid qui a frappé l’Algérie durant la période comprise entre juillet et août 2021. Si on y ajoute les arrêts fréquents du grand four en raison de structures et d’équipements acquis à l’étranger et des pièces de rechange encore bloquées au niveau des ports de la capitale, Annaba et Oran, on peut dire, sans risque d’être contredits, que les résultats sont satisfaisants et peuvent l’être plus durant l’année à venir si l’Etat élimine les entraves qui bloquent ce géant de l’industrie sidérurgique africaine.  

Y. C.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici