La cinémathèque d’Alger met à l’honneur Alfred Hitchcock

0
37

Par Delloula Morsli

Avis aux amateurs de frissons ! La cinémathèque d’Alger propose un cycle de films consacré au maître du suspense, Alfred Hitchcock. Cette programmation invite les cinéphiles algérois à plonger dans l’univers fascinant et terrifiant du réalisateur britannique, considéré comme l’un des plus grands cinéastes de tous les temps. Cette rétrospective a lieu du 13 au 18 avril 2024 à la salle mythique de la rue Larbi-Ben M’hidi.

Le cycle Hitchcock propose une sélection de sept films emblématiques du réalisateur, traversant ainsi quatre des soixante décennies qu’a été sa longue carrière et durant laquelle il réalisa cinquante-trois longs métrages, dont certains comptent, tant par leur succès public que par leur réception et leur postérité critiques, parmi les plus importants du septième art.

Les spectateurs pourront découvrir ou redécouvrir sur grand écran des œuvres majeures. Dès aujourd’hui, 14 avril, vous avez le choix entre succomber au suspense du film « Le procès Paradine » (1947), un thriller judiciaire complexe se déroulant pendant la Seconde Guerre mondiale, ou succomber à l’humour noir et l’intrigue policière aux côtés du duo légendaire Cary Grant et Grace Kelly dans « La main au collet » (1954). Le 15 avril, frissons garantis avec « L’étau » (1963) et « La maison du Dr Edwards » (1945), un récit gothique et psychanalytique qui saura vous glacer le sang. Pour les amateurs de drames judiciaires, « La loi du silence » (1952) vous attend le 17 avril, mettant en scène une lutte contre l’injustice et la manipulation. Enfin, le 18 avril s’annonce chargé en émotions fortes, le film « Frenzy » (1972), un polar sanglant et sophistiqué, vous tiendra en haleine, avant de plonger, à 15h, dans le classique intemporel, le révolutionnaire « Psychose » (1960), qui a marqué l’histoire du cinéma par son suspense insoutenable et son exploration de la folie.

Jean-Luc Godard, dans ses “Histoire(s) du cinéma”, a parfaitement résumé l’impact d’Alfred Hitchcock sur le XXe siècle : « Alfred Hitchcock réussit là où échouèrent Alexandre, Jules César, Napoléon : prendre le contrôle de l’univers. » Cette citation saisissante souligne la capacité unique du maître du suspense à captiver l’imaginaire des foules à travers ses films. En effet, Hitchcock ne se contente pas de réaliser de simples divertissements. Il orchestre des expériences cinématographiques totales, tissant une toile complexe de récits haletants, de personnages inoubliables et de motifs récurrents qui s’incrustent durablement dans l’esprit du spectateur. Ce cycle constitue une occasion unique de redécouvrir les classiques du réalisateur britannique.

D.M.