Lancement du recensement général de l’agriculture

0
87

Le recensement général de l’agriculture (3e RGA) a été lancé ce dimanche à travers l’ensemble des wilayas du pays. Cette importante opération, la première depuis 2011 se poursuivre jusqu’au 17 juillet prochain.

Le ministre de l’Agriculture, M. Youcef Cherfa, a assuré hier samedi que l’ensemble des moyens humains, matériels et technologiques sont mobilisés pour réussir cette démarche importante, qui s’est inscrit dans le cadre des efforts des pouvoirs publics pour la modernisation et le développement de ce secteur stratégique.

Le coup d’envoi officiel de cette opération a été donné ce dimanche matin par le secrétaire général du ministère de l’Agriculture, M. Hamdi Bensaad, à partir de la wilaya de Blida.

Nouvelle dynamique

Intervenant à cette occasion, M. Bensaad a souligné l’importance de ce rendez-vous : « Le lancement du recensement général de l’agriculture intervient dans le sillage de la nouvelle dynamique du secteur. L’Etat a mobilisé l’ensemble des moyens nécessaires pour le réussir vu l’importance stratégique du secteur pour l’économie du pays » a-t-il assuré.

Le même responsable a annoncé plusieurs grandes nouveautés pour le ce troisième RGA : « Comparativement au dernier recensement de 2001, l’opération lancée aujourd’hui connaît une transformation dans la gestion et les mécanismes du travail sur le terrain. L’opération en question n’est pas facile, c’est pour cela que la période de préparation a duré près de 12 mois, ceci en plus de l’installation d’une commission nationale présidée par le ministre de l’Agriculture avec l’implication des walis de la République et la mise en place d’une plateforme numérique pour faciliter le travail de recensement » a-t-il expliqué.

Mobilisation générale

Dans cette même optique M. Bensaad a salué l’implication des agriculteurs dans la préparation du recensement qui se fera, selon le même responsable, avec des formulaires dirigés et avec l’utilisation des moyens technologiques : « La mobilisation est générale, et la pièce maîtresse du dispositif est l’agriculteur et les professionnels du secteur qui sont appelés à s’impliquer dans cette opération, chose qui va permettre à l’administration à se rapprocher des professionnels et de prendre en charge leurs préoccupations. Cette opération touchera la production agricole, la richesse animale, les infrastructures de stockage et de distribution et les investissements » a-t-il assuré.

Concernant la durée de cette opération, limitée au 17 juillet prochain, le SG du ministère de l’Agriculture n’a pas exclu la possibilité du prolongement de ce délai en cas de contraintes techniques : « La durée a été étudiée suivant plusieurs paramètres, cependant et en cas d’enregistrement de contraintes sur le terrain nous pourrons prolonger le délais » a-t-il affirmé.

O.K.