Le Mali s’offre la Tunisie en 89 minutes !

0
5

/Pour son entrée en lice dans la CAN, le Mali a remporté le choc du groupe F contre la Tunisie (1-0), ce mercredi à Limbé. Plus tranchants, les Aigles maliens ont fait la différence au retour des vestiaires sur un penalty de Koné (48e). Dos au mur, les Aigles de Carthage auraient pu revenir dans la partie mais Khazri a lui manqué son penalty, magnifiquement repoussé par Mounkoro. Mais ce n’était pas le plus important dans ce match.

Arbitre de la rencontre de la CAN 2021 entre la Tunisie et le Mali ce mercredi après-midi, Janny Sikazwe a sifflé deux fois la fin de la partie en avance. D’abord à la 85e minute, avant de se reprendre, puis définitivement durant la 89e minute. Des images hallucinantes.

L’arbitrage vire au fiasco

Scène rarissime observée durant la rencontre entre la Tunisie et le Mali ce mercredi après-midi dans le cadre de la première journée du groupe F de la CAN 2021 au Cameroun. Arbitre de la rencontre, Janny Sikazwe a d’abord sifflé la fin du match à la 85e minute, avant de se rendre compte de son erreur et d’ordonner la reprise du match dans la foulée. Déjà hallucinante, cette grave erreur s’est alors reproduite quelques minutes plus tard. Nous jouons la 89e minute et 43 secondes lorsque le Zambien siffle à nouveau la fin de la rencontre, mais cette fois de manière définitive. Sans accorder le moindre temps additionnel, alors que six sessions de changements avaient été effectuées lors du second acte, en plus de plusieurs interventions de la VAR et d’une pause fraîcheur. À noter que le quatrième arbitre s’apprêtait à annoncer le temps additionnel au moment où son collègue du rond central a stoppé le match de manière prématurée, suscitant l’incompréhension et la colère de la Tunisie.

Une reprise qui n’a finalement jamais eu lieu

Alors que la rencontre semblait donc être définitivement arrêtée- le corps arbitral rejoignant les vestiaires escorté par la sécurité – nouveau rebondissement quelques minutes plus tard avec l’ordre donné par la CAF de reprendre la partie et de rejouer les quelques minutes restantes, sans le controversé Janny Sikazwe au sifflet. Une reprise qui n’a finalement jamais eu lieu puisque seuls les Maliens se sont présentés sur la pelouse. Le quatrième arbitre a alors validé la victoire 1-0 des partenaires d’Ibrahima Kone – unique buteur de ce match sur penalty – face à des Tunisiens forcément désabusés, qui ont d’ailleurs fait des réserves et exige à ce que le match soit rejoué.