Les bons plans pour fêter le jour de l’an

0
278

PAR ADEL C.

Alors que la fin de l’année 2023 approche à grands pas, nombreux sont ceux et celles qui cherchent un bon plan pour célébrer l’arrivée du nouvel an. A une semaine de cet événement, les offres affluent sur les réseaux sociaux, nouveau terrain de chasse pour les organisateurs dont l’objectif est de présenter les meilleures propositions afin d’attirer le maximum de clientèle.

Entre un dîner suivi d’une animation musicale dans un établissement hôtelier ou restaurant, un voyage au sud du pays ou tout simplement à l’étranger, plusieurs options se présentent, reste à choisir la meilleure. Celle qui convient le plus, surtout lorsqu’on sait que les budgets varient d’une famille à une autre. Ce qu’il faut savoir, c’est que pour passer une soirée dans un hôtel cinq étoiles à Alger, il faut minimum prévoir une somme supérieure à 12 000 DA par personne.

Babylone, Nawel Skander, groupe El-Dey pour assurer le show

A l’hôtel Sofitel, l’accès pour une soirée incluant un dîner et un show musical assuré par le groupe Babylone coûte 21 900 DA par personne et 10 000 DA pour chaque enfant âgé moins de 10 ans. A l’hôtel Sheraton Club des Pins, les prix d’une soirée débutent à 12 000 DA pour un buffet dans l’un des restaurants de cet établissement. Il peut grimper encore plus jusqu’à atteindre 22 000 DA par personne, alors que la soirée sera animée par des artistes bien connus sur la scène nationale, à l’image de la chanteuse Nawel Skander, Chafik Baho ou encore le groupe El-Dey et le groupe El-Besta. Des tours de magie seront réalisées par Samy Divineance.

Il a été mentionné qu’un spectacle de danse sera fait par Rachid Khalifa. Le prix pour les enfants de 6 à 12 ans est de 7500 DA. A l’hôtel Hyatt Regency, la célébration de la soirée du réveillon coutera 20 000 DA par personne pour les personnes adultes et 5000 DA pour les enfants. Ces derniers, comme il a été mentionné dans l’annonce, auront droit à un buffet organisé dans un espace à part avec des jeux. A Oran, au Four Points by Sheraton, deux menus sont proposés alors que l’accès par personne a été fixé à 7200 DA. A Béjaïa, Tizi Ouzou, Annaba, plusieurs établissements hôteliers ont également préparé leurs offres. Les réservations ont même débuté et certains annoncent déjà complet, comme il nous a été confié par leurs organisateurs que nous avons contactés.

Les restaurants comptent bien concurrencer les hôtels

Les hôtels ne sont pas les seuls endroits où on peut se rendre pour célébrer la fin de l’année 2023 et l’arrivée de 2024. En effet, les restaurants ont eux aussi prévu de nombreux programmes pour permettre à leurs clients de passer une agréable soirée. Le Bistrot by Louati a dévoilé le menu spécial réveillon. Un menu qui coûtera 14 900 DA par personne. Alors que les célébrations débuteront dès 19h, l’artiste Hamza Farès, le mentaliste Ahmed Ouddane et la voix d’or Maria Sarah mais aussi le Tunisien Omar
Farouk et enfin Khaled Mahjoub assureront le show jusqu’après minuit, comme il a été mentionné.

Situé à Dar Diaf (Chéraga), le restaurant Le Carré propose une soirée à 14 000 DA. D’autres établissements à Hydra, Sidi Yahia et même dans les centres commerciaux à Garden City et Bab Ezzouar continuent de préparer cette soirée en multipliant les offres sur leurs pages Facebook et Instagram. Il faut souligner que d’autres propositions à moins de 10000 DA par personne ont circulé sur internet, des offres dans lesquelles des menus détaillés ont été présentés à ceux qui cherchent un bon endroit pour dîner dimanche prochain.

Belhadj : «C’est déjà complet au sud»

Si certaines personnes préfèrent rester près de chez elles pour ne pas effectuer de longs déplacements, d’autres n’ont pas de problème à le faire. Ceux de la deuxième catégorie, la plupart du temps, optent pour les villes du sud. Le moins qu’on puisse dire est que les offres ont tellement été jugé bonnes qu’il n’y a plus ou presque pas des places libres. C’est en tout cas ce qui nous a été révélé par Nadir Belhadj, président du syndicat national des agences de tourisme (Snat).

Interrogé à propos des préparatifs, il nous a déclaré : « Comme à chaque année, plusieurs plans sont dressés et proposés aux clients. Pour l’instant, la demande est un peu timide comme à chaque fois. La demande augmente à quatre, voire trois jours du jour de l’an. Par contre, ce que je peux vous assurer, c’est que pour les séjours dans le sud, il n’y a plus de place. C’est complet. » Voulant connaître les raisons qui ont poussé les personnes à opter pour un séjour au Sahara, notre interlocuteur nous a rétorqué : « C’est l’offre qui les a attirés. Les prix sont très attractifs. Vous vous déplacez par avion, vous changez totalement de décor, d’ambiance. Le sud a un charme bien précis. Le programme est riche, il fait bon, donc toutes les conditions sont réunies pour passer de bonnes vacances et une bonne fête de fin d’année. »

Pour un séjour de cinq jours et quatre nuits dans une ville comme Taghit, Beni Abbès, Timimoun ou encore Djanet, le budget requis est estimé entre 45 000 à 65 000 DA. Plusieurs activités sont incluses, comme des sorties par quad ou encore des visites à des oasis et des sites touristiques.

La Tunisie, la Turquie, Dubaï…, les autres options

Pour ceux dont le budget est plus grand, ceux qui disposent les moyens financiers pour passer des vacances et la fête de fin d’année à l’étranger, la Tunisie, la Turquie ou encore Dubaï sont les meilleures destinations. Selon le représentant de l’office national du tourisme tunisien en Algérie, Fouad El-Oued, les villes telles que Sousse, Hammamet, Djerba ou encore Tabarka sont toutes prêtes pour accueillir les Algériens durant les prochains jours. « Jusqu’au 10 décembre, ils ont été 2,7 millions d’Algériens à venir en Tunisie. Il faut s’attendre à ce que ce chiffre dépasse les 3 millions dès la semaine prochaine », nous a-t-il notamment confié.

Puis il a ajouté : « Le plus important à nos yeux, ce n’est pas les chiffres, mais surtout que nos frères algériens soient mis dans les meilleures conditions possibles pour passer leurs vacances. Comme à l’approche de chaque fin d’année, la demande ne cesse d’augmenter et nous espérons que tous ceux qui choisiront la Tunisie seront satisfaits des services qui leurs seront proposés. »

Pour un séjour de cinq jours et quatre nuits en Tunisie, des places ont été proposées à 25 000 DA. Le prix peut s’élever jusqu’à 70 000 DA pour ceux qui optent pour des hôtels 5 étoiles. Beaucoup plus pour ceux qui feront le déplacement par avion. Un séjour en Turquie peut coûter 120 000 DA, alors que le prix minimum pour un séjour à Dubaï est de 150 000 DA, comme nous avons pu l’apprendre.

A. C.