Macron, retard dans l’achèvement des infrastructures, flambée des prix : Benabderrahmane hausse le ton

0
17
benabderrahman

Le Premier ministre, ministre des Finances, Aïmene Benabderrahmane, accompagné d’une délégation composée des ministres des Travaux publics, Kamel Nasri, du Transport, Aïssa Bekkaï, de la Jeunesse et des Sports, Abderrezak, Sebgag, de

l’Habitat, de l’Urbanisme et de la Ville, Mohamed Tarek Belaribi, a effectué hier, lundi, une visite de travail dans la wilaya d’Oran, au cours de laquelle il a inspecté plusieurs projets et infrastructures sportives, en prévision de la 19e édition des Jeux Méditerranéens qu’abritera en 2022 la ville d’Oran.

La visite de travail a commencé à la nouvelle aérogare de l’aéroport international Ahmed Ben Bella d’Oran. La délégation a ensuite viré vers la commune de Bir El-Djir pour inspecter le nouveau complexe olympique au quartier de Belgaïd, dont le stade de football a une

capacité de 40.000 places et de ses structures. Le Premier ministre s’est dirigé par la suite au village méditerranéen, une infrastcructure importante lors l’événement sportif méditerranéen avant de procéder à l’installation de Mohamed

Derouaz en qualité de Commissaire des Jeux Méditerranéens. Cette journée de travail était l’occasion pour la presse de poser des questions d’actualité autres que les JM 2022 au chef du gouvernement. Ce dernier, comme à chaque fois y a répondu sans détour.

Déclarations de Macron : «Il devrait se référer à Imedghassen, Massinissa et l’Emir Abdelkader»

Le Premier ministre a logiquement été appelé à commenter, sinon, à répondre aux propos du président français et aussi à la série de mesures entreprises par l’Etat algérien à la suite des cette attaque, Aïmene Benabderrahmane, changeant de ton,  affirma «que l’Algérie ne saurait être affectée par des déclarations qui tentent de porter atteinte à son histoire et à ses racines», avant d’ajouter dans le même sillage que les dernières déclarations du président français, Emmanuel Macron, sur l’histoire de l’Algérie « sont inacceptables ».

«Nous n’accepterons jamais ce genre de déclarations, car l’Algérie est un peuple et une nation debout ayant marqué l’Histoire. Il suffit de se référer à Imedghassen, Massinissa et l’Emir Abdelkader », a souligné. M. Benabderrahmane.

Transport aérien : «Les demandes d’investissement dans ce secteur sont en hausse»

Autre actualité brûlante, l’ouverture de l’investissement dans le secteur du transport aérien. Aïmene Benabderrahmane, en réponse à une question à ce propos, a fait savoir que  les demandes d’investissement privé dans le secteur du transport aérien sont en hausse, indiquant que les

dossiers présentés sont « en cours d’étude ». Benabderrahmane a souligné, par ailleurs que le pays a besoin « davantage d’aéroports,

d’opérateurs et de compagnies aériennes pour couvrir tous les besoins nationaux en matière de transport aérien surtout dans certaines régions à l’instar des Hauts Plateaux et du Grand Sud».  

Salaires : «Les mesures du dernier Conseil des ministres feront augmenter les salaires»

Benabderrahmane a évoqué les mesures prises avant-hier lors du Conseil des ministres, comme le relèvement du point indiciaire dans la fonction publique et la baisse de l’IRG qui selon lui «permettront une augmentation significative des salaires et une amélioration du pouvoir d’achat des citoyens». Il a aussi indiqué «que la flambée des prix au niveau des marchés qui a affecté le simple citoyen, est le résultat de « pratiques criminelles ». Dans ce sens, il a souligné que les pouvoirs publics criminaliseront toutes les formes de monopoles et les atteintes au pouvoir d’achat des citoyens ». Dans ce contexte, il a annoncé que l’acte de spéculation et de monopole sera criminalisé par une loi qui sera promulguée dans les deux prochaines semaines.

JM 2022 d’Oran : «Des équipements locaux pour tout le site»

Se disant satisfait de l’achèvement des travaux de réalisation du Village méditerranéen, Aïmene Benabderahmane a donné des instructions pour l’entame de l’opération de l’équipement de ce site par « le produit local ». Il a, en outre, exigé la mise en place d’une structure de gestion de cette Infrastructure avant sa réception, « comme pour tous les autres équipements en cours de réalisation dans le cadre des préparatifs de la ville pour l’organisation des JM », a-t-il encore souligné.

«Tout doit être prêt au 31 decembre»  

Dans le même sens, le Premier ministre a fait aussi savoir qu’un budget de 45 milliard DA a été octroyé  pour réaliser 35 opérations ayant trait à huit secteurs en prévision des Jeux Méditerranéens à l’instar du complexe sportif, de la nouvelle aérogare de l’aéroport international Ahmed-Benbella, le tramway d’Oran ainsi que la rénovation de plusieurs autres équipements sportifs, tels que le Palais des sports Hamou-Boutelilis et le complexe de tennis de la cité Essalem, tous mis à niveau « selon des critères internationaux », tout en Insistant sur la nécessité de parachever les travaux au niveau des infrastructures qui connaissent du retard en matière de réalisation, notamment au niveau du centre nautique et de la salle omnisports relevant du complexe olympique. Benabderrahmane a fixé le 31 décembre prochain comme dernier délai pour la réception de tous les équipements concernés par les JM « afin de lancer les différentes opérations expérimentales ».

Nouvelle aérogare de l’aéroport d’Oran

A propos de la nouvelle aérogare d’Oran, Benabderrahmane a annoncé «que l’Etat prend en charge le financement nécessaire à l’achèvement des travaux de réalisation de cette structure», tout en mettant l’accent sur la nécessité de « maîtriser les délais et les dépenses dans la réalisation des projets », soulignant que « c’est la dernière fois que l’Etat prend en charge des dépenses supplémentaires de ce type ».

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici