Oran, perturbation dans l’alimentation en eau potable : Les explications de la SEOR

0
83

Des perturbations dans l’alimentation en eau potable sont enregistrées depuis quelques jours dans certains quartiers de la partie est d’Oran, suite à une réduction de la production d’eau au niveau de la station de dessalement d’eau de mer de Kahrama, a-t-on appris, hier, auprès de la Société de l’eau et de l’assainissent d’Oran (SEOR). Les perturbations qui se ressentent notamment dans les parties hautes des quartiers d’El Yasmine, Nedjma et Sidi El Bachir, résultent d’une baisse de débit, en raison de la diminution du niveau des réservoirs de Canastel et Belgaid, a expliqué le vice-directeur de la SEOR, Houari Khoudja. En effet, la réparation d’une panne au niveau de la station de Kahrama a nécessité la baisse de sa production de 20.000 m3 par jour, a précisé M. Khoudja avant d’ajouter que cette station assure une production quotidienne de 80.000 m3 dont 50.000 destinés à l’AEP de la wilaya d’Oran. « La baisse de la production a impacté le stock au niveau des réservoirs, engendrant ainsi une baisse de pression et de débit dans certains quartiers », a encore expliqué M. Khoudja rappelant que la wilaya d’Oran souffre déjà d’un déficit en production de l’ordre de 150.000 m3, à cause de la baisse de l’apport des eaux superficielles par manque de pluviométrie. Les travaux de maintenance effectués au niveau de la station de Kahrama nécessiterait encore quelques jours et le retour de l’approvisionnement normale des quartiers est prévu à partir du 28 octobre en cours, a-t-il assuré. Les besoins de la wilaya d’Oran en eau potable oscillent entre 500.000 et 600.000 m3 par jour alors que la production sans l’apport journalier des barrages se situe entre 430.000 et 450.000 m3.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici