Ould Zemirli bloque le NAHD

0
21

/Alors que la nouvelle direction du club a pu réussir l’exploit de permettre à son équipe d’entamer la saison du bon pied, en dépit de toutes les difficultés rencontrées, la situation au sein du club nahdiste est toujours aussi floue qu’avant la tenue de l’AGEx du 27 septembre dernier.

En effet, et alors qu’une série de décisions avaient été prises lors de cette AGEx, notamment la démission du président Ould Zmirli, la cession d’une partie de ses actions au CSA/NAHD, ainsi que la nomination de Sofiane Bouderouaia en tant que nouveau DG du club, les choses n’ont pas été officialisées à ce jour, puisque le PV de ladite AGEx n’a pas encore été signé chez le notaire. Les raisons de ce blocage sont liés au fait que le président Ould Zmirli Mahfoud refuse depuis ce jour-là de signer ce PV et effectuer la passation de consignes qui permettra à la nouvelle direction d’exercer ses fonctions avec les pleins pouvoir. Un mois jour pour jour est passé depuis la tenue de l’AGEx qui avait vu le président Ould Zmirli démissionner de son poste de président, mais jusqu’au jour d’aujourd’hui, Ould Zmirli demeure encore le président légal de la SSPA/NAHD, pour la très simple raison que le PV de ladite AGEx, n’a pas été encore signé par les différents actionnaires présents ce jour-là. Ould Zmirli a été invité à maintes reprises de venir officialiser les décisions prises le 27 septembre dernier, mais il a, à chaque  fois, trouvé des excuses pour ne pas se présenter chez le notaire. Ces tergiversations de la part du président Ould Zmirli ne font qu’entraver le travail de la nouvelle direction du club, qui a clairement les mains liés. Le directeur général du club a certes récupéré le cachet humide du club et par la même occasion le pouvoir de signature, mais uniquement sur les documents administratifs. Bouderaouaia n’a toujours pas récupéré le chéquier, ni le pouvoir de signature au niveau de la banque. Il ne peut également ouvrir un nouveau compte bancaire, tant que le PV n’est pas signé. Ould Zmirli semble gagner du temps et demeure le président du club, avec Bouderouaia comme DG, exactement comme il l’avait fait en 2019, lorsqu’il s’était retiré de la gestion du club, en nommant Lahlou en tant que DG, mais tout en restant le président légal du Nasria.

M. A.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici