L'Algérie Aujourd'hui
A la Une Dernières infos

Pr Djidjik : «Il faut éviter une explosion de cas Covid après le ramadan»

/Nous assistons ces derniers temps à une baisse considérable du nombre de nouveaux cas de Covid. Seulement 3 cas ont été enregistrés hier. Des chiffres qui riment avec la fin de la pandémie pour certains, mais pas pour d’autres qui observent l’évolution du virus dans le monde. En effet, il y a quelques jours de cela, le Pr Faouzi Derrar, directeur général de l’institut Pasteur, a évoqué clairement le risque d’apparition d’une 5e vague de Covid-19 qui coïnciderait avec le mois sacré. Un avis qui va à l’encontre de celui de son confrère, le Pr Kamel Djenouhat, président de la Société nationale d’immunologie qui, pour sa part, parle carrément de la fin de la crise sanitaire en indiquant que l’Algérie a atteint un taux d’immunité collective satisfaisant grâce aux contaminations naturelles au variant Omicron.  Pour sa part, le Pr Reda Djidjik, chef du service immunologie du CHU de Beni Messous, que nous avons joint au téléphone, hier, estime qu’il est encore tôt pour crier victoire. Se référant au cas de la France et autres pays qui connaissant une recrudescence de cas Covid, l’expert affirme que l’Algérie n’est pas à l’abri du même scénario.

Nous enregistrons actuellement très peu de nouveaux cas Covid mais en parallèle certains experts à l’instar du Pr Derrar n’ont pas hésité à mettre en garde contre l’arrivée d’une 5e vague, qu’en pensez-vous ?

Personne ne peut prédire ni dire avec exactitude si nous nous dirigeons vers la fin de la pandémie ou s’il faut s’attendre à une 5e vague. Il faut vivre la situation au jour le jour et faire des évaluations, c’est le seul moyen de savoir.

Vous dites cela malgré la baisse considérable du nombre de nouvelles contaminations…

Certes, nous sommes face à une situation positive et satisfaisante mais malheureusement nous ne vivons pas seuls sur cette planète. Il suffit juste d’observer ce qui se passe en Europe où les chiffres ont explosé ainsi que les pays ayant opté pour la politique zéro Covid. Nous ne vivons pas isolés, ce que dit Derrar est tout à fait juste car on peut avoir une autre vague chez nous. Pire encore, s’il y a apparition d’un nouveau variant, la situation sera encore plus dangereuse.

Que préconisez-vous pour éviter cela ?

Il faut rester vigilants et inciter les gens à se faire vacciner pour éviter qu’il y ait une explosion des cas après le mois de ramadan surtout avec le relâchement observé chez la population dans le respect des gestes préventives. Il ne faut pas oublier que la population européenne est une population vaccinée qui malgré ces chiffres importants a très peu de cas graves, imaginez qu’un nouveau variant plus dangereux qu’Omicron fasse son apparition. Nous ne sommes pas encore sortis du tunnel, cela arrivera le jour où le virus disparaitra. On ne peut dire que c’est la fin alors qu’en France, ils sont à 25.000 nouveaux cas par jour.

W. S.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez refuser si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus