Selon Boudjemaâ Chihoub, pdt de l’Organisation nationale des enseignants : «Les programmes scolaires feront prochainement l’objet d’une profonde réforme»

0
54
Ecole

/Sérieusement critiqués depuis leur dernière révision opérée sous l’ère de Nouria Benghebrit, les programmes scolaires feront prochainement l’objet d’une profonde réforme, a rapporté hier président de l’Organisation nationale les enseignants, Boudjemaâ Chihoub suite à une rencontre avec Abdelhakim Belabed dans le cadre des réunions bilatérales avec les partenaires sociaux.

En effet, comme annoncé précédemment, le premier responsable du secteur semble bien décidé à effectuer une réforme de la dernière chance pour redresser l’école algérienne. Il s’agira en premier temps des programmes scolaires des deux paliers primaire et moyen avant de s’attaquer à ceux du cycle secondaire. Sur ce dernier palier dont les programmes n’ont pas bougé depuis 17 ans, c’est une révision profonde et globale qui est prévue. Selon Boudjemaâ Chiboub, l’ensemble de ces révisions permettront de corriger les lacunes relevées dans les programmes mais aussi d’inclure des référents religieux et historiques et mettre en relief l’identité nationale. Pour ce faire, Belabed, selon le même intervenant, fera appel aux différents acteurs de son secteur dont les établissements scolaires, les partenaires sociaux et les acteurs de l’éducation. De son côté, Messaoud Boudiba, porte-parole du Cnapeste a salué cette initiative en indiquant que la révision des programmes scolaires relève de l’ordre de l’urgence. «La refonte des manuels scolaires et programmes fait partie des revendications majeures des partenaires sociaux car les programmes actuels ont montré leurs limites et ont causé beaucoup de dégâts», affirme-t-il. Toutefois, le syndicaliste a fait part de son appréhension vis-à-vis de la manière dont se fera cette réforme surtout en l’absence d’un plan de travail bien tracé. «Jusque-là, il n’y a rien d’officiel, depuis l’annonce faite par le ministre, il y a quelques mois de cela, aucun syndicat n’a été convié pour une séance de travail sur les programmes scolaires. La série de rencontres avec les syndicats nous ont permis de soulever bon nombre de revendications mais, à ma connaissance aucun chantier n’a été entamé», ajoute-t-il.

Statut particulier des travailleurs de l’éducation

C’est une véritable révolution qui s’apprête à toucher le secteur de l’éducation grâce à l’avant-projet du statut particulier des travailleurs de l’éducation qui sera dévoilé à la fin du mois en cours, selon des sources proches de la tutelle. En effet, ce projet de loi réalisé suite aux instructions du président de la République apportera de grands changements dans le secteur et répondra aux attentes des syndicats. Mais selon certaines indiscrétions, ce sont les administrateurs qui seront les mieux lotis en ce qui concerne les promotions.

W. S.