L'Algérie Aujourd'hui
Dernières infos

8 syndicats de la santé annoncent une journée de protestation

/Huit syndicats du secteur de la santé, entre autres des biologistes, des paramédicaux, des psychologues et des médecins généralistes et médecins spécialistes, ont décidé hier d’observer une journée de protestation, mardi prochain, à travers le territoire national, afin réclamer «une augmentation substantielle» des salaires».

Les syndicats, qui sont regroupés au sein de la Coalition Nationale des Syndicats de la Santé (CNSS) ont , lors d’une conférence de presse tenue hier, mis en exergue «la crise profonde et la situation particulière que traverse le secteur de la santé, les problèmes socioprofessionnels que rencontrent les professionnels de la santé quotidiennement ainsi que la tension palpable que vivent les travailleurs de la santé», pour alerter les pouvoirs publics sur l’urgence absolue à trouver les solutions à leurs revendications. La CNSS demande, notamment, «une augmentation substantielle des salaires pour faire face à l’importante érosion du pouvoir d’achat et à une inflation non maitrisée».

Plusieurs revendications

Pour autant, la coalition des syndicats de la santé exige «l’application des mesures annoncées par Monsieur le président de la République en faveur des travailleurs avec revalorisation substantielle du point indiciaire» et «l’accélération de la révision des statuts particuliers des différents corps de la santé et des régimes indemnitaires y afférent». Parmi ces mesures, la coalition susmentionnée cite l’accélération de la mise en place de l’assurance globale (100%) accordée par le président de la République au profit des travailleurs de la santé, l’application de la bonification de l’âge de départ à la retraite en fonction des années travaillées en période de Covid-19 et du capital décès au profit des travailleurs décédés dans l’exercice de leur fonction ainsi que l’accélération du versement de la 4e tranche de la prime Covid pour les travailleurs qui ne l’ont pas reçue et des 5e , 6e , 7e et 8e  tranches dans les plus brefs délais.

Enfin, la CNSS demande, «l’amélioration des conditions de travail ainsi que les conditions de sécurité des travailleurs de la santé», «la levée de toutes les entraves à l’activité syndicale et l’application des instructions relatives au dialogue social de Monsieur le président de la République», et «de mettre fin à la politique des deux poids deux mesures appliquée par la tutelle envers les différents corps de la santé, en ignorant les préoccupations des professionnels représentés dans la CNSS, qui se retrouvent étrangers dans leur propre ministère».

À ces revendications s’ajoute, enfin,  «l’application de la Loi sanitaire en vigueur par la promulgation diligente de ses textes d’application, ainsi que la mise en œuvre des réformes de la santé adoptées par le Conseil des ministres et la carte sanitaire».

Création d’une fédération des syndicats

Par ailleurs, la CNSS annonce la création de la Fédération Nationale des Syndicats de la Santé regroupant les huit syndicats membres, et dont le dossier sera déposé prochainement. Pour rappel, la CNSS comprend les syndicats suivants : le  Syndicat Autonome des Biologistes de la Santé Publique (SABSP), le Syndicat des Infirmiers Algériens (55A), le Syndicat National Autonome des Auxiliaires Médicaux en Anesthésie Réanimation de Santé Publique (SNAAMARSP), le Syndicat National Algérien des Psychologues (SNAPSY), le Syndicat National Autonome des Sages femmes Algériennes de Santé Publique (SNASFASP), le Syndicat National des Médecins Généralistes de Santé Publique (SNMGSP), le Syndicat National des Professeurs de l’Enseignement Paramédical (SNPEP), le Syndicat National des Praticiens Spécialistes de la Santé Publique (SNPSSP).

A. R.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez refuser si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus