Avec la mise en service de l’usine d’acier plat : Tosyali ambitionne de tripler ses exportations

0
2109

Le leader national de l’industrie sidérurgique, Tosyali Algérie, dévoile ses ambitions à moyen et long termes. Grâce à l’extension de ses activités, notamment avec le lancement de son usine de production d’acier plat, ses exportations vont connaître une nette augmentation.

PAR NABIL M.

C’est du moins ce qui ressort des déclarations du premier responsable du groupe, Alp Topcuoglu, vice-président de Tosyali Algérie, qui a affirmé lors d’un panel à l’occasion des travaux de la 3e édition de la conférence algérienne sur l’investissement (Algeria Investment Conference -AIC) qui ont débuté hier à Alger, que le groupe compte « tripler les revenus de l’export grâce à la mise sur le marché de produits avec une plus grande valeur ajoutée ».

Le même responsable a expliqué que cette performance sera possible après la mise en service partielle du nouveau projet de production d’acier plat à partir du mois de juin, qui permettra de produire 3 millions de tonnes d’acier. Une performance qui découle, selon lui, de l’existence d’un « climat très favorable pour investir » en Algérie, « d’autant plus que le gouvernement fait tout pour promouvoir l’investissement dans le pays, que ce soit sur le plan législatif, en protégeant notamment les investisseurs, ou financier », a-t-il souligné.

« Pour preuve, Tosyali n’a pas arrêté d’investir depuis 2011 en réinvestissant les bénéfices du groupe en Algérie et nous continuerons à le faire », a-t-il assuré, estimant que « l’industrie en Algérie va se développer avec un effet de boule de neige ».

Les exportations d’acier plat débuteront en 2024

Avec un investissement de 1,5 milliard de dollars, le groupe Tosyali compte beaucoup sur son méga-complexe de fabrication de l’acier plat, destiné principalement aux industries de transformation, notamment dans le secteur de l’électroménager, l’automobile et la construction navale. La ligne de production de cette usine, réalisée sur une superficie de 120 ha sur le site même du groupe, sis à Bethioua (est d’Oran), sera lancée durant le 2e semestre de l’année 2024.

Avec le lancement de cette usine, l’Algérie passera du statut d’importateur d’acier plat à celui d’exportateur, selon les responsables de Tosyali Algérie, qui ont affirmé que l’exportation de ce produit débutera à partir de 2024. La quantité produite dans cette usine permettra de satisfaire la demande nationale, et l’excédent, estimé à un million de tonnes, sera destiné à l’exportation.

Ainsi, après des années de production et d’exportation du rond à béton et du fil machine, dont plus d’un million de tonnes sont exportés vers des pays développés et prochainement vers des pays africains, dans le cadre de la mise en œuvre de la Zlecaf, Tosyali ajoutera l’acier plat à ses produits d’export.

Le projet permettra non seulement d’augmenter le taux d’intégration nationale pour une grande partie des industries locales, et aussi la création de plus de 2500 postes d’emploi, mais également de booster les exportations hors hydrocarbures de l’Algérie.

Tosyali Algérie exporte actuellement du rond à béton, de fil machine et de tubes spirales en acier vers 50 pays, principalement vers l’Europe, l’Afrique de l’Ouest, l’Amérique du Nord et l’Amérique latine.

En 2022, le groupe sidérurgique a produit 3 millions de tonnes de produits sidérurgiques et a exporté environ 1,3 million de tonnes, pour une valeur de plus de 800 millions de dollars. En prenant compte ces chiffres, le groupe pourra atteindre à l’avenir plus de 2,5 milliards de dollars d’exportation en faveur de la diversification de sa production et de son poids sur les marchés internationaux.

Rappelons dans ce cadre que le chef de l’Etat, lors de sa visite au stand Tosyali à l’occasion de la foire de la production nationale, avait estimé que la production de ce complexe sidérurgique pourra monter en cadence sans avoir à importer, une fois le lancement de la mine de Gara Djebilet, en atteignant « les 5 millions de tonnes et peutêtre même plus ».

N. M.