Forage de plus de 23 nouveaux puits à Ghardaïa : Sonatrach s’engage dans l’amélioration de sa production

0
2610

PAR ABDELLAH B.

L’amélioration de la production gazière du pays figure en tête des objectifs de la compagnie nationale des hydrocarbures Sonatrach pour les années à venir. Et pour atteindre cette finalité, l’effort du groupe est centré sur l’élargissement des périmètres d’exploration d’une part, et de l’autre le développement des champs déjà existants, comme c’est le cas de celui de Zelfana, dans la région de Ghardaïa.

En visite hier dans la région, le ministre de l’énergie et des mines a dévoilé le programme de Sonatrach pour le développement de ce champ, mais aussi l’extension des périmètres d’exploration. « Le programme de Sonatrach pour cette année, visant le développement du champ de Ghardaïa, consiste en le forage de plus de 23 nouveaux puits, dont 12 puits de développement, 4 puits de renouvellement de ressources et enfin 7 nouveaux puits d’exploration », affirme-t-il.

Intervenant sur le champ, Mohamed Arkab a affirmé que le pays s’est engagé sur la voie de
l’amélioration de sa production gazière. Une manière de répondre à la demande croissante sur le marché local d’une part, et de l’autre augmenter les exportations du pays. « L’objectif de ce plan est de porter à la hausse la production gazière du pays pour répondre à la fois à la croissance de la demande locale en la matière et honorer les engagements du pays sur le marché international », explique-t-il.

Pour étayer ses dires, le ministre rappelle les nombreux projets entrés en service l’année dernière et qui devront participer à l’augmentation de la production dans les années à venir. « Les efforts en matière de développement de la production gazière du pays ont été sanctionnés par la mise en service de plusieurs projets dans le pays durant l’exercice dernier, une manière de renforcer la production », explique-t-il. En fait, outre le renforcement de l’activité de recherche et d’exploration, le développement des champs est également au centre de la politique de la compagnie nationale des hydrocarbures pour
les années à venir. Ces deux dernières années, d’importants programmes de développement des champs gaziers ont été lancés par le groupe public Sonatrach, notamment à Hassi Messaoud, Hassi R’mel, Touat, ou encore à Illizi qui figure parmi les plus importants gisements gaziers du pays. Dans ce sens, et pour mieux réussir cette démarche stratégique, Sonatrach a réservé une enveloppe financière de près de 40 milliards de dollars pour les filières exploration, production et développement dans son plan
quinquennal qui s’étalera jusqu’en 2028.

Dans ce sens, la compagnie publique table sur une croissance de 6% de sa production jusqu’en 2028. Une prévision qui s’appuie sur les nombreux projets dont certains ont été mis en œuvre l’année précédente et d’autres sont attendus pour l’année en cours, particulièrement dans la région de Hassi R’mel, où un gisement de près de 300 milliards de m3 a été découvert en 2022.

A. B.