Homme de l’année GQ. Le célèbre artiste palestinien Marwan Abdelhamid (Saint Levant) révèle : «On m’a demandé de ne pas parler de la Palestine !

0
649

Marwan, connu sous le nom de Saint Levant, a révélé qu’on lui avait demandé de ne rien mentionner concernant la Palestine alors que Ghaza et la Cisjordanie continuent de souffrir sous les attaques israéliennes. « Ils m’ont dit de ne pas mentionner la Palestine si je gagnais ce prix ce soir », a-t-il déclaré. Mais lors de son discours de remerciement au Shangri La à Paris le 30 novembre, le chanteur originaire de Ghaza a dédié sa victoire aux enfants de Palestine. « Mais vous ne pouvez pas me censurer et je ne peux pas garder le silence alors que plus de 8000 enfants palestiniens ont été assassinés par l’occupation israélienne qui dure depuis 75 ans… Ce n’est pas un conflit. C’est une occupation vieille de 75 ans. Et si j’avais le temps, je vous raconterais l’histoire de ces enfants palestiniens. Tous ces enfants avaient une voix, un corps, un visage, un nom et des rêves comme nous tous. Et ce prix est pour eux. J’ai voyagé à travers le monde et pourtant je crois toujours que les Palestiniens font partie des personnes les plus aimantes de cette planète », dit-il, rappelant au monde que les Palestiniens, comme tout autre peuple sur cette terre, méritent de vivre », a-t-il déclaré lors de son discours de triomphe.

GQ Middle East a fait cette annonce et a partagé une publication sur Saint Levant sur Instagram avec une légende indiquant : « Incarnant une riche éducation multiculturelle enracinée dans les luttes et les triomphes de la Palestine, de l’Algérie, de la France et de la Serbie, sa musique en dit long sur la résilience et l’espoir. Un exemple en est son premier EP « From Gaza, With Love », sorti en mars 2023.