Immigration et partenariat UE-UA : Lamamra pose ses conditions à l’Europe

0
5
Lamamra
Lamamra

/Les travaux de la deuxième édition de la réunion ministérielle conjointe entre l’Union africaine et l’Union européenne ont débuté hier à Kigali, avec la participation des ministres des Affaires étrangères des États membres des deux organisations, ainsi que de hauts responsables de la Commission de l’Union africaine et de la Commission de l’Union européenne. L’intervention du ministre des Affaires étrangères et de la Communauté nationale à l’étranger, Ramtane Lamamra, qui dirige la délégation algérienne participant à cette conférence, a porté essentiellement sur l’émigration.

Le premier axe à l’ordre du jour de cette réunion était relatif à la coopération entre les deux organisations en vue de renforcer les capacités pour faire face aux facteurs qui menacent la paix et la sécurité sur les continents africain et européen, l’émigration et la circulation des personnes. A ce propos, le chef de la diplomatie algérienne a rappelé que «la stratégie de l’Algérie sur ce point repose sur les liens indissociables entre sécurité, paix et développement».

«Il faut qu’il y ait de la conviction, il faut que chacun assume ses responsabilités»

Ramtane Lamamra a, lors de son discours, conditionné la réussite du partenariat entre les deux continents par le respect par tous de certains principes fondamentaux. «Le partenariat doit reposer sur la conviction du concept de sécurité commune, et que les deux parties doivent assumer pleinement et justement leurs responsabilités individuelles et collectives», souligne-t-il. Et d’ajouter : «Le partenariat avec l’Union européenne doit soutenir les fondements du développement économique et social, du développement humain et de la bonne gouvernance, et promouvoir la réconciliation nationale qui a été conçue et mise en œuvre par les pays africains à travers la double équation qui s’accorde entre «l’unité et la diversité» et «le centre et la périphérie».

«La diabolisation de l’immigration dans le cadre de calculs politiques et électoraux n’est pas la bonne approche» 

Le ministre Lamamra a par ailleurs regretté l’approche de certains dirigeants et hommes politiques occidentaux quant à la question de l’émigration. Il a recommandé dans ce sens, une autre approche, plus humaine et plus profonde de la question, qui selon lui traite la problématique dans son fond. «La question des migrations requiert une approche globale et à long terme, qui considère les causes profondes du phénomène et les aborde dans le cadre du respect du droit international pour protéger les migrants et les membres de leurs familles. Il est nécessaire aujourd’hui de promouvoir une vision commune pragmatique pour aborder la question de l’immigration, inspirée par les principes de solidarité, de coopération et de tolérance plutôt que par l’approche des politiques sécuritaires et la diabolisation de l’immigration, qui prévaut souvent dans le cadre de calculs politiques et électoraux», préconise l’Algérien.

«On aspire à dépasser le partenariat commercial»

Avant de conclure, Ramtane Lamamra a adressé un message à l’Europe dans lequel il l’appelle à contourner le cadre commercial qui caractérise les partenariats entre les deux continents. «L’Afrique est ouverte à tous les partenariats auxquels elle a été invitée et dans lesquels elle trouve ses intérêts. Les pays de l’Union européenne doivent considérer et apprécier la diversité des partenariats de l’Afrique avec le reste du monde. Nous aspirons aujourd’hui à obtenir des résultats qualitatifs et quantitatifs pour atteindre le degré idéal souhaité, en commençant par dépasser le cadre commercial qui domine la relation de partenariat entre les pays africains et les pays européens». En marge de la conférence, le chef de la diplomatie algérienne a tenu plusieurs séances de travail et rencontres bilatérales avec des ministres et chefs de délégation, tels que les ministres des Affaires étrangères de l’Angola, de la Zambie, du Danemark, de la Belgique, du Luxembourg ainsi qu’avec l’Européen, Joseph Boral.

O. B.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici